Skip to main content

Bulletin hebdomadaire d'information No. 12 pour l'Afrique de l'Ouest

Countries
Burkina Faso
+ 17 more
Sources
TNH
Publication date

NATIONS UNIES
Bureau de coordination des affaires humanitaires
I R I N pour l'Afrique de l'Ouest
Tel: + 225 20-21-73-54
Fax: + 225 20-21-63-35
E-mail: irin-wa@irin.ci

SIERRA LEONE: Les décès de plusieurs femmes seraient liés à des viols

Des responsables de l'ONU en Sierra Leone ont signalé jeudi qu'il semblait y avoir des preuves que le viol puisse être un facteur dans la mort de plusieurs femmes revenant de zones contrôlées par le RUF à l'est du pays, a indiqué jeudi à New York le porte-parole du Secrétaire Général des Nations Unies, Fred Eckhard.

Selon un responsable des droits de l'homme, qui s'est rendu dans à Kenema pour y évaluer les services sanitaires et sociaux destinés aux victimes de viol, les médecins de la ville "soupçonnent fortement" que des lésions provoquées un viol et des violences sexuelles aient contribué à la mort de plusieurs femmes enlevées, a expliqué M. Eckhard.

Les maladies sexuellement transmissibles contractées par ces femmes, notamment le VIH/SIDA, sont également un facteur. Les médecins indiquent qu'au cours des dernières semaines, 12 femmes et enfants sont morts de complications liées à des violences physiques, à une insuffisance de soins médicaux et à la malnutrition dont ils ont soufferts dans les zones tenues par le RUF.

SIERRA LEONE: Une patrouille des Nations Unies à nouveau bloquée

Mardi, les rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) ont à nouveau empêché une patrouille militaire des Nations Unies de se rendre de la ville orientale de Kailahun à Buedu, à la frontière libérienne, a indiqué vendredi à IRIN un chargé d'information de la Mission des Nations Unies en Sierra Leone (MINUSIL).

Le commandant rebelle local a déclaré qu'une autorisation préalable du dirigeant du RUF, Foday Sankoh, était nécessaire pour laisser passer la patrouille. Celle-ci devait faire une nouvelle tentative de rejoindre Buedu vendredi.

SIERRA LEONE: Aide alimentaire pour les anciens combattants

Mardi, le PAM a signé un accord avec le gouvernement sierra-léonais portant sur la fourniture d'une aide alimentaire aux anciens combattants, d'une valeur de 2,7 millions de dollars, sur une période de six mois, a indiqué vendredi à IRIN le Représentant du PAM en Sierra Leone, Patrick Buckley.

"Les vivres sont disponibles et nous sommes en train de finaliser les détails opérationnels avec le NCDDR (Comité National pour le Désarmement, la Démobilisation et la Réintégration). Seuls les anciens combattants qui ont été démobilisés dans les centres bénéficieront de cette aide alimentaire", a-t-il précisé.

SIERRA LEONE: Les employés d'ADRA "vont bien"

Deux employés de l'organisation humanitaire 'Adventist Development and Relief Agency' (ADRA), enlevés au début du mois, "vont bien", a indiqué mardi le directeur pays d'ADRA, Prince Cummings.

Aaron Kargbo et Aruna Sherrif rentraient de Freetown à Port Loko à moto, lorsqu'ils ont été attaqués et séquestrés pendant toute une nuit. Des casques bleus ont trouvé les deux hommes le lendemain, sur le bord de la route. Ils avaient tous deux été grièvement blessés dans l'attaque. Selon MM. Aaron et Aruna, les assaillants ont expliqué qu'il voulaient de la nourriture et d'autres biens", a expliqué M. Cummings.

SIERRA LEONE: Distribution alimentaire à 4 400 personnes vulnérables

La semaine dernière, une équipe inter-agences conduite par CARE a fourni 67 tonnes de vivres et articles non alimentaires à un peu plus de 4 400 individus vulnérables à Masanga, à quelques 25 km au sud-est de Makeni, signalait l'ONG hier mercredi.

C'est la première fois en 18 mois que des organisations humanitaires ont pu distribuer des secours dans cette région, car les opérations ont été limitées à cause de l'insécurité et de la peur des pillages par les rebelles, précise CARE.

Les agences qui participaient à l'opération sont CARE, World Vision, le PAM et ADRA, a précisé CARE.

SIERRA LEONE: Un camps pour anciens enfants soldats attaqué

Mardi soir, un camp situé à quelque 15 km à l'ouest de Freetown, qui abrite d'anciens enfants soldats, a été attaqué à la machette et à coups de pierres par des habitants de la région âgés de 10 à 15 ans, a indiqué à IRIN une source humanitaire.

L'affrontement a été provoqué par un accident de voiture mineur impliquant un membre du camp et une voiture conduite par des habitants de la région qui ont rejeté la responsabilité de l'accident sur l'ancien enfant soldat et l'ont attaqué. Après un passage à tabac perpétré en représailles par les amis de la victime sur deux membres de la communauté locale, le camp a été attaqué.

Trois résidents du Camp Lakka ont été blessés au cours de l'incident, précise l'UNICEF, qui ajoute qu'aucun blessé n'a été signalé parmi la population locale. Les forces de la Mission des Nations Unies en Sierra Leone et de l'ECOMOG sont intervenues pendant la nuit et le mercredi matin la situation était sous contrôle.

Les expatriés et les employés d'ONG qui opèrent dans le camp ont rencontré les dirigeants de la communauté pour tenter d'apaiser la tension sous-jacente qui a favorisé la confrontation.

SIERRA LEONE: Marche contre le recrutement des enfants soldats

Quelque 2 500 personnes ont marché dans Freetown mercredi pour protester contre le recrutement des enfants soldats et pour que ceux-ci soient rapidement rendus à leurs familles, a indiqué à IRIN une source à l'UNICEF. La marche était organisée par l'ONG catholique CARITAS.

SIERRA LEONE: Les casques bleus veulent faire la différence

Le Secrétaire Général adjoint des Nations Unies pour les opérations de maintien de la paix, Bernard Millet, a déclaré mardi à la presse que les Nations Unies étaient soucieuses de restaurer la paix en Sierra Leone.

S'exprimant à l'issue d'une visite de trois jours, M. Millet a déclaré que le mandat de la Mission des Nations Unies en Sierra Leone (MINUSIL) lui donnait les moyens de réagir en cas de "réaction négative". Des troupes supplémentaires devraient arriver prochainement d'Inde, de Jordanie, du Bangladesh et de Zambie, ce qui porterait l'effectif total de la MINUSIL à son maximum, soit plus de 11 000, a-t-il dit.

SIERRA LEONE: Commission électorale

Une commission électorale indépendante de cinq membres ayant mandat de veiller à ce que tous les préparatifs soient lancés pour les élections prévues en 2001, a prêté serment lundi, a indiqué mardi à IRIN le porte-parole de la présidence, Septimus Kaikai.

SIERRA LEONE: Remplacement du commandant kenyan des casques bleus

Le commandant des casques bleus kenyans en Sierra Leone a été rappelé, a indiqué mardi à IRIN une source au bureau d'information du public de la Mission des Nations Unies en Sierra Leone (MINUSIL).

Le rappel du colonel Francis Musumbu, le 27 février dernier, et son remplacement par le Colonel Ngoni, est "une relève de routine" après une visite du chef d'état-major kenyan en Sierra Leone, a indiqué la source.

SIERRA LEONE: Déploiement des casques bleus dans un bastion rebelle

Des casques bleus de l'ONU ont été déployés le 16 mars dans le bastion rebelle de Kailahun, à l'est de la Sierra Leone, o=F9 ils ont trouvé des civils ayant besoin d'aide humanitaire, a indiqué lundi à IRIN la Mission des Nations Unies en Sierra Leone (MINUSIL).

Les 107 soldats et six observateurs militaires sont arrivés jeudi et ont commencé à s'installer dans cette ville située au cour du territoire contrôlé par le Front révolutionnaire uni (RUF) de Foday Sankoh.

Il y a de 2000 à 2 500 personnes dans la ville, en majorité des membres du RUF et leurs familles, et la situation pour les civils est "sombre", selon le chargé d'information principal de la MINUSIL, Philip Winslow. La nourriture et l'eau sont rares, la famine est généralisée et les médicaments font défaut.

LIBERIA: Le gouvernement lève l'interdiction frappant Radio Veritas

Le Ministère libérien de l'information a annoncé mercredi que la suspension de la radio catholique Radio Veritas était levée avec "effet immédiat", a signalé à IRIN un responsable du gouvernement.

Le responsable du ministère de l'information a indiqué que la question de Star Radio, que le gouvernement a fait fermer la semaine passée, serait résolue par les "voies diplomatiques".

Les médias indépendants libériens avaient protesté contre les deux fermetures. Deux quotidiens étaient absents des kiosques lundi et les médias privés avaient décidé de boycotter les fonctions gouvernementales jusqu'au vendredi 24 mars.

LIBERIA: Les défis de Charles Taylor

Près de trois ans après son arrivée au pouvoir, la stature internationale du président Charles Taylor s'est améliorée, mais la corruption, la mauvaise gestion et la présence oppressive du gouvernement empêchent le Liberia d'attirer les financements des donateurs pour l'aider à rebâtir son économie dévastée, indique Oxford Analytica dans un rapport daté du 21 mars.

NIGERIA: Arrestation de suspects dans l'incendie d'un pipeline

La police de l'Etat d'Abia, au sud-est du Nigeria, a arrêté des dizaines de suspects en relation avec un incendie d'oléoduc qui a fait au moins 50 morts mercredi, ont rapporté les agences de presse.

Quelque 45 personnes sont accusées d'avoir saboté le pipeline, qui a pris feu tandis que des voleurs tentaient de siphonner le pétrole des pipelines de la compagnie nigériane 'National Petroleum Corporation' (NNPC), à Nnejiji et Umugbede, dans le district d'Isioma Ngwa, selon 'The Guardian'.

NIGERIA: La confédération gagne en popularité dans le sud-est

Au lendemain des violences religieuses qui ont secoué la ville septentrionale de Kaduna, le mois dernier, le nouveau mot à la mode dans le sud-est du Nigeria est 'confédération', un concept qui a un grand pouvoir évocateur lié à l'époque o=F9 le pays est tombé dans la guerre civile, il y a plus de 30 ans. [Voir dossiers intitulés 'NIGERIA: IRIN Focus on the call for confederation' et 'NIGERIA: IRIN Focus on tension in Kaduna']

NIGERIA: Pauvreté et conflits sont liés

Dans le sud du Nigeria, le sentiment populaire est que la domination politique historique du nord s'est traduite par une discrimination au niveau de la répartition des ressources.

Cependant, si la classe dirigeante du nord a sans doute bénéficié du pouvoir politique, les indicateurs sociaux montrent que ce n'est pas le cas pour leurs populations. Les chiffres de l'Office Fédéral de la Statistique (OFS) montrent que les Etats du nord du Nigeria ont les plus bas niveaux d'alphabétisation du pays, l'espérance de vie la plus courte et le plus haut taux de mortalité des moins de cinq ans.

La crise actuelle de la Charia, o=F9 des Etats du nord ont défié la constitution laïque du pays en introduisant le code pénal islamique, résulte notamment, selon des analystes du sud, de l'utilisation de la religion pour masquer l'échec de la lutte contre la pauvreté.

Il y a également une dimension de lutte des classes à ce problème. Dans le nord, le plus lourd fardeau de la pauvreté est supporté par les almajiris, ces jeunes garçons confiés aux érudits islamiques itinérants, qui deviennent souvent des enfants des rues. Selon un analyste, ils constituent une "armée debout qui peut être mobilisée pour la défense de la foi". Dans les violences qui ont frappé Kaduna du 21 au 23 février dernier, il y avait, selon l'analyste, "un élément de lutte des classes", o=F9 les almajiris ont délibérément attaqué les symboles de richesse. [Voir dossier séparé intitulé 'NIGERIA: IRIN Focus on Poverty et conflict']

NIGERIA: Les communautés en conflit concluent une trêve

Deux communautés en conflit ont conclu une trêve après une séance de négociations de paix avec de hauts responsables gouvernementaux, ont annoncé leurs dirigeants, le vendredi 17 mars.

Les chefs des communautés Ife et Modakeke s'exprimaient à l'issue d'une réunion avec le gouverneur de l'Etat d'Osun, Bisi Akande, à Osogbo, la capitale de l'Etat, à quelque 230 km au sud-ouest de Lagos.

Plus d'une soixantaine de personnes des deux communautés auraient trouvé la mort dans des affrontements provoqués par un différend foncier, au cours des deux dernières semaines.

CAMEROUN: De hauts responsables de la sécurité limogés

De hauts responsables de la sécurité au Cameroun ont été limogés à la faveur d'un remaniement ministériel annoncé samedi. Une source médiatique à Yaoundé a expliqué lundi à IRIN que ce limogeage était généralement interprété comme une réponse à la levée de boucliers contre la criminalité dans cette nation d'Afrique de l'Ouest.

Le ministre de l'administration territoriale, le Secrétaire d'Etat en charge des pénitenciers, le Secrétaire d'Etat en charge de la gendarmerie nationale et le chef de la sécurité nationale ont tous trois perdu leur poste dans ce remaniement, qui touche 14 ministères et six secrétariats d'Etat.

Aucune raison n'a été donnée pour ce remaniement mais, selon la source, il intervient une semaine après que le gouvernement ait promis de lutter contre l'insécurité dans le pays. Cette promesse suivait elle-même des tentatives de vols sur la personne du chargé d'affaires néerlandais le 8 mars et, deux jours plus tard, contre l'ambassadeur américain au Cameroun.

Au cours des dernières semaines, des membres du corps diplomatique, les partis d'opposition et les défenseurs des droits de l'Homme ont exprimé leurs préoccupations face au niveau élevé de criminalité au Cameroun.

GHANA: Restructuration de l'armée et meilleure réponse aux désastres

Une restructuration de l'armée ghanéenne, annoncée lundi par le secrétariat du président Jerry Rawlings, pourrait accroître la capacité des forces armées à répondre aux désastres, a indiqué à IRIN une source humanitaire.

La radio d'Etat a indiqué que M. Rawlings avait approuvé la révision de la structure des forces armées du Ghana pour permettre d'en augmenter l'efficacité. Entre autres changements, l'armée a maintenant été organisée en commandements Nord et Sud.

La source humanitaire a indiqué que cette réorganisation permettrait à l'armée de répondre plus rapidement aux désastres, en particulier dans la région sud du pays, une zone sujette aux tremblements de terre.

GHANA: Réunions des producteurs et des importateurs de sel

Quelque 50 producteurs et importateurs de sel de 24 pays africains se rencontrent pour la première fois du 3 au 5 avril, à Accra, pour trouver les moyens d'ioder le minéral.

L'iodisation du sel dans le monde est l'une des décisions adoptées lors du Sommet Mondial de l'Enfant en 1990 à New York. Les carences en iode provoquent l'apparition de goitres, de retards mentaux et de crétinisme chez les enfants, et affectent la santé des mères.

GHANA: Accords "Ciels ouverts" entre les Etats-Unis et le Ghana

Le Ghana et les Etats-Unis se sont mis d'accord sur une politique de "ciel ouvert" qui prévoit l'élimination en six ans de toutes les restrictions sur les liaisons aériennes entre les deux pays, a indiqué le Département américain du Transport, cité par le bureau des programmes d'information internationale du Département d'Etat.

CAP VERT: Démission du dirigeant de l'opposition

Le dirigeant capverdien d'opposition, Pedro Pires, abandonnera la présidence de son parti, le 'Partido Africano da Independencia do Cabo Verde [Parti africain pour l'Indépendance du Cap Vert - PAICV)] au cours d'un congrès extraordinaire prévu du 16 au18 juin, a annoncé lundi un porte-parole du parti à Praia, la capitale.

Selon l'agence de presse portugaise LUSA, certains spéculent que M. Pires, figure de proue de la guerre d'indépendance menée conjointement par le Cap Vert et la Guinée Bissau vis à vis du Portugal, a pris cette décision pour mieux préparer les élections présidentielles prévues pour 2001.

GUINEE EQUATORIALE: Avenir sombre pour les prisonniers transférés

Le transfert de quelque 50 prisonniers bubis de la capitale Guinée Equatoriale, Malabo, vers une destination inconnue, est probablement de nature à mettre encore plus en danger leur santé physique et mentale, déclare Amnesty International (AI) dans communiqué de presse publié lundi.

Les prisonniers, qui ont été condamnés à des peines de prison par un tribunal militaire en mai 1998, pour présumée attaque contre des casernes militaires, ont été transférés par bateau depuis leur prison sur l'île de Bioko, o=F9 est située la capitale, vers la partie continentale du pays.

Selon AI, de nombreux prisonniers dépendaient de leurs familles pour la nourriture et les médicaments. "Le transfert loin de Malabo rend la tâche des familles beaucoup plus difficile pour apporter des médicaments, de la nourriture et un soutien moral aux prisonniers", indique AI.

"Huit prisonniers sont déjà morts des suites d'actes de torture et par manque de soins médicaux. Ce chiffre pourrait augmenter rapidement si les autorités ne s'occupent pas d'urgence de leurs besoins médicaux et ne leur apportent pas suffisamment de nourriture", a ajouté l'organisation.

SENEGAL: Wade crédité de 58,5% des voix, selon les résultats provisoires

Les résultats provisoires du scrutin présidentiel au Sénégal confirment que le dirigeant de l'opposition Abdoulaye Wade a remporté une victoire écrasante, avec 58,5 pour cent des suffrages, soit 968 526 voix, sur le chef du Parti socialiste, le Président Abdou Diouf, crédité de 41,5 pour cent.

Les résultats, annoncés mercredi et publiés dans le quotidien officiel 'Le Soleil', indiquent une participation de 1,67 million d'électeurs, soit 60,77 pour cent de l'électorat.

SAO TOME ET PRINCIPE: Grève de la fonction publique

La fonction publique était en grève cette semaine à Sao Tome et Principe, pour exiger une augmentation du salaire minimum de 40 000 à 350 000 dobras.

Le gouvernement propose un salaire minimum 120 000 dobras. [Le taux de change du dobra est d'environ 7 500 pour un dollar américain.]

GABON: Le gouvernement se dit soucieux des droits de l'homme

Le Gabon est très attaché au respect des droits de l'homme, à la souveraineté nationale, à l'intégrité territoriale et à la résolution pacifique des différends, a déclaré mardi à Genève le ministre de la justice, Pascal Désiré Missongo.

S'exprimant devant la Commission des Nations Unies pour les droits de l'homme, le ministre gabonais a déclaré que son pays avait établi un ministère des droits de l'homme et favorisé la promotion des droits de l'homme par des séminaires. Il a expliqué qu'une commission interministérielle avait été mise en place pour réviser les lois iniques, en particulier celles qui contiennent une discrimination à l'égard des femmes.

GUINEE BISSAU: Le Président limoge le procureur général

Le Président Kumba Yala de Guinée Bissau a limogé le procureur général Amine Saad après que l'Etat ait échoué dans sa tentative d'obtenir une condamnation lors du premier procès d'un haut responsable du régime destitué de Joao Bernardo Vieira, a rapporté l'agence LUSA.

La mise à l'écart de M. Saad, le jeudi 16 mars, intervenait quelques heures à peine après que le tribunal régional de Bissau ait acquitté l'ancien ministre du développement rural, Avito Jose da Silva, du chef de trahison et autres charges. M. Saad a été remplacé par Rui Sanha.

Quelque 100 partisans de Vieira, des officiers supérieurs de l'armée pour la plupart, sont en prison dans l'attente d'un jugement.

SAHEL: Production céréalière record

Les projections établies à l'issue d'une mission conjointe d'évaluation menée par la FAO et le Comité Permanent Inter-Etats pour la Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) indiquent des productions céréalières record pour 1999, dans neuf pays arides d'Afrique de l'Ouest.

Les documents, publiés après une réunion régionale tenue du 6 au 9 mars, évaluent la production alimentaire au Sahel et estiment à 11,5 millions tonnes la production céréalière régionale totale, soit une augmentation de 8 pour cent par rapport à 1998. Six pays membres du CILSS ont connu des récoltes record: le Burkina Faso, le Cap Vert, la Gambie, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. La production du Niger est restée proche du record précédent datant de 1998 tandis que les prévisions pour le Tchad indiquent une chute de 9 pour cent pour la même période. La Guinée Bissau a produit moins qu'en 1998 à cause de la rébellion militaire dans ce pays.

AFRIQUE: Accord de sécurité entre la Libye, le Tchad, et le Niger

La Libye, le Tchad et le Niger ont signé mercredi un accord de coopération en matière de sécurité, a rapporté la télévision libyenne à Tripoli. L'objectif de l'accord est de garantir la sécurité et la stabilité, améliorer le développement et ouvrir des perspectives de communication entre les peuples de la région, a indiqué la télévision.

Abidjan, le 24 mars 2000
[FIN]

[IRIN-WA: Tel: +225 22-40-4440 Fax: +225 22-40-4435 e-mail:irin-wa@irin.ci]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]