Skip to main content

Nord-Kivu: les deux factions rivales du M23 observent une accalmie à Rugari

Countries
DR Congo
Sources
Radio Okapi
Publication date
Origin
View original

La situation est redevenue calme, ce vendredi 15 mars, à Rugari à 40 km de Goma (Nord-Kivu), après d’intenses combats entre le deux factions rivales du M23. Des sources locales affirment que la contrée est sous l’occupation des hommes fidèles à Sultani Makenga, chef militaire de la rébellion du M23. Ce que rejette la faction pro Ntaganda qui affirme conserver une partie de Rugari.

Le porte-parole du M23 pro Bosco Ntaganda affirme que les positions qu’ils occupaient n’ont pas été reprises. Mais des sources concordantes dans la région indiquent que les troupes de Sultani Makenga se positionnent déjà à 5 km de Kibumba, quartier général des hommes proches de Ntaganda, veulent lancer une attaquer contre cette cité pour y déloger leurs anciens frères d’armes.

Déjà hier, dans la soirée quelques tirs ont été entendus à Kibumba, selon des habitants sur place.

Entre temps, au moins 80% des habitants de la localité de Rugari et celle de Kibumba ont fui les combats, indique un notable joint sur place.

Certains déplacés se trouvent à Kanyaruchinya, à une dizaine de kilomètre au Nord de Goma, et d’autres sont localisés à Kabuhanga au Nord-Est de Kibumba (30 km de Goma), à la frontière avec le Rwanda.

Des combats qui ont opposé depuis samedi les deux factions du M23 à Rugari dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) ont fait quinze morts parmi les civils et vingt-trois blessés, a révélé la société civile dans son rapport rendu public mardi 12 mars à Goma.

Selon ce document, trente maisons ont complètement été détruites et soixante-dix autres ont partiellement été touchées par des tirs croisés des belligérants, occasionnant le déplacement de plus de deux mille ménages.

Radio Okapi: Copyright Radio Okapi