Skip to main content

Katanga : afflux de déplacés après des combats entre l’armée et des miliciens à Kinsevere

Countries
DR Congo
Sources
Radio Okapi
Publication date
Origin
View original

Une centaine de familles provenant de l’espace compris entre les villages Nsela et Kifita se sont réfugiées à Lubumbashi dans la province du Katanga, depuis mercredi 27 février. Selon des sources locales, ces déplacés ont fui les combats qui ont opposé l’armée aux miliciens qui se font appeler « Tigres ». Le bilan de ses affrontements est de dix morts du côté des miliciens, indiquent des sources militaires.

Certains réfugiés ont été aperçus avec leurs bagages sur le boulevard Musiri situé à l’entrée de la ville de Lubumbashi. Ces villageois ont fui les tirs à l’arme lourde et automatique entendus toute la journée du mercredi dans les différents villages compris entre Nsela et Kifita, le long de la route Kinsevere.

Selon plusieurs sources concordantes, les combattants appelés ” tigres” ont fait une incursion mardi 26 février au village Kilongo, situé à plus de 15 km de Kinsevere. A leur arrivée, les miliciens se sont entretenus avec le chef du village avant de transmettre leur message à la population. Ils disent se battre pour obtenir la sécession du Katanga.

Les combats ont commencé mercredi à l’arrivée des éléments de la garde républicaine venus renfort aux militaires et policiers déployés dans ce secteur pour faire face aux miliciens. Les combats qui ont eu lieu dans plusieurs localités ont fait une dizaine de morts du côté des miliciens, selon les sources militaires.

Radio Okapi: Copyright Radio Okapi