Saltar al contenido principal

Le fonds pour les victimes d'abus sexuels par le personnel de l'ONU les aide à retrouver leur dignité

Países
RD del Congo
+ 1
Fuentes
MONUSCO
Fecha de publicación
Origen
Ver original

ONU INFO

Les projets soutenus par le fonds d'affectation spéciale des Nations Unies pour les victimes d'exploitation et d'abus sexuels par le personnel de l'ONU aident ces victimes à retrouver leur dignité, à acquérir de nouvelles compétences et à améliorer leurs moyens de subsistance tout en évitant la stigmatisation, souligne un rapport publié cette semaine.

Les détails des projets et la manière dont ils ont un impact positif sur la vie des victimes et des enfants nés de l'exploitation et des abus sexuels sont contenus dans le 4e rapport annuel du fonds.

« *Nous sommes reconnaissants aux 24 tats membres qui soutiennent le Fonds d'affectation spéciale et attendons avec impatience les contributions. J'encourage les États membres et d'autres à contribuer *», a déclaré Catherine Pollard, Secrétaire générale adjointe des Nations Unies à la stratégie de gestion, aux politiques et à la conformité (DMSPC), lors de la présentation du rapport.

Appel aux dons

L'ONU appelle les États membres à faire don de 4 millions de dollars supplémentaires d'ici 2024 au Fonds d'affectation spéciale pour compléter le million restant.

« Le financement supplémentaire aidera les victimes et leurs enfants à reconstruire leur vie, à briser la stigmatisation, à faciliter leur réintégration au sein de leurs communautés et à faire valoir leurs droits », a déclaré le porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, Stéphane Dujarric, aux journalistes à New York.

Les contributions au Fonds d'affectation spéciale peuvent provenir de gouvernements, d'organisations intergouvernementales et non gouvernementales, d'institutions privées ou de particuliers.

En 2021, le Fonds fiduciaire a mis en œuvre six projets en République démocratique du Congo (RDC) et un en Haïti, qui ont eu un impact positif sur la vie de plus de 400 victimes d'inconduite sexuelle et de membres de la communauté exposés. Des préparatifs sont en cours pour la mise en œuvre d'autres projets au Soudan du Sud, en République centrafricaine, au Libéria et en RDC au cours de l'année à venir.

Une vidéo publiée pour coïncider avec la publication du rapport montre l'effet qu'un projet communautaire a eu sur la vie de l'une des victimes - une jeune femme de l'Est de la RDC - qui apprend à teindre du tissu pour le vendre.

4,3 millions de dollars de contributions

Le portefeuille du Fonds d'affectation spéciale comprend actuellement des contributions volontaires des États Membres d'un montant de 4,3 millions de dollars, dont environ 600.000 dollars représentant des paiements retenus à la suite d'allégations étayées d'exploitation et d'abus sexuels par le personnel des Nations Unies.

Le Fonds d'affectation spéciale a été créé par le Secrétaire général en 2016 pour renforcer la réponse et le soutien aux victimes d'exploitation et d'abus sexuels par le personnel des Nations Unies. À ce jour, il a soutenu plus de 21.000 personnes. Pour éviter la stigmatisation, les bénéficiaires incluent non seulement les victimes mais aussi les personnes à risque d'exploitation et d'abus sexuels, ou qui se trouvent dans les situations les plus vulnérables au sein de leurs communautés.

Les bénéficiaires ont participé à des activités génératrices de revenus et ont également reçu un soutien juridique, une assistance médicale ou des frais de scolarité en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, en Haïti et au Libéria.

Selon le rapport, les victimes d'exploitation et d'abus sexuels subissent les conséquences de ces préjudices qui vont bien au-delà des aspects psychologique et physique. Elles sont souvent stigmatisées par leurs familles et les membres de la communauté, et peuvent être abandonnées sans soutien pour subvenir à leurs besoins. Pour résoudre ce problème, les projets du Fonds fiduciaire soutiennent la génération de revenus en fournissant aux victimes des connaissances et des outils qui leur permettent de devenir économiquement actives et autonomes.