Saltar al contenido principal

Stratégie pour la mise en œuvre des systèmes multi usage (Mars 2022, version 2)

Países
Madagascar
Fuentes
UNICEF
+ 2
Fecha de publicación
Origen
Ver original

Introduction Au cours des deux dernières décennies, Madagascar a connu une augmentation des conditions météorologiques extrêmes résultant des changements climatiques. Les principaux impacts du changement climatique ont été pour la plupart ressenti par le secteur de l’eau.
Plus précisément, cela a conduit à :

• Des périodes de sécheresse prolongées.

• Une augmentation de l’imprévisibilité et de la variabilité du régime pluviométrique.

• L’intensification des cyclones.

• Une augmentation des inondations associées aux perturbations cycloniques.
Exemples d’impacts déjà observés :

• Augmentation du stress hydrique (précipitations irrégulières) et de la sécheresse dans certaines régions).

• Diminution des rendements et perte de fertilité des sols.

• 30-60% de la population du Sud de Madagascar souffre de l’insécurité alimentaire due aux périodes de sécheresse.
L’approche générale adoptée à Madagascar a été d’identifier les mesures d’adaptation au climat et de se concentrer sur les secteurs considérés comme les plus vulnérables aux changements climatiques (par exemple, l’agriculture et l’eau).

Les mesures d’adaptation ont été mises en évidence par la Politique Nationale de Lutte contre le Changement Climatique développé en 2010. Cette politique nationale a, comme première cible stratégique le renforcement de l’adaptation au changement climatique, considérant les réels besoins de Madagascar.
Les actions prioritaires établies par le gouvernement de Madagascar inclues :

• Mise en place d’une stratégie de résilience au climat pour l’eau, l’assainissement et l’hygiène.

• Le développement d’un modèle pilote de programmes d’agriculture qui combinent la gestion des bassins versants, la réhabilitation des infrastructures hydro-agricoles et l’utilisation des cultures résistantes à la sécheresse.