Saltar al contenido principal

Stratégie opérationnelle pour la distribution de l’eau par camions citernes - Groupe de Travail Camions Citernes, Cluster EAH Réponse Kéré ; Madagascar Draft V9.1 (22/06/2022)

Países
Madagascar
Fuentes
UNICEF
+ 2
Fecha de publicación
Origen
Ver original

Contexte

Madagascar a été particulièrement touchée par des sécheresses et des inondations exacerbées par le changement climatique et le phénomène El Nino. La crise de sécheresse prolongée dans le Sud a réduit la capacité d'adaptation de la population dans les zones touchées, en particulier dans l'Androy, Anosy et Atsimo Andrefana.

Les dites sécheresses génèrent des crises humanitaires caractérisées par une forte insécurité alimentaire, une augmentation des cas de malnutrition, de maladies hydriques et une détérioration des conditions socio-économiques. Dans ce contexte et durant la phase d’urgence, les services d’approvisionnement en eau par camion – citerne s’avèrent être cruciaux.

Le camionnage est utilisé comme mesure temporaire pour fournir de l’eau aux bénéficiaires. Les besoins urgents en eau nécessitent souvent un camionnage au stade initial.

Compte tenu du coût élevé du camionnage de l’eau sur une longue période, un engagement ferme à développer des solutions d’approvisionnement en eau plus durables à moyen et à long terme doivent être prises. Cela peut être le développement de nouvelles sources d’eau et/ou de moyens de transport (p. ex. l’installation d’un pipeline), ou l’amélioration des infrastructures existantes. En principe, l’utilisation des camions ne devrait être que très soigneusement mis en oeuvre en tant que mesure absolue de « dernier recours » s’il n’y a pas de stratégie de sortie en place dès le début.

Introduction

Le camionnage est utilisé comme mesure temporaire pour fournir de l’eau aux bénéficiaires. Les besoins urgents en eau nécessitent souvent un camionnage au stade initial.

Compte tenu du coût élevé du camionnage de l’eau sur une longue période, un engagement ferme à développer des solutions d’approvisionnement en eau plus durables à moyen et à long terme doivent être prises. Cela peut être le développement de nouvelles sources d’eau et/ou de moyens de transport (p. ex. l’installation d’un pipeline), ou l’amélioration des infrastructures existantes. En principe, l’utilisation des camions ne devrait être que très soigneusement mis en œuvre en tant que mesure absolue de « dernier recours » s’il n’y a pas de stratégie de sortie en place dès le début.

Axes d’intervention

A définir par les sous clusters régionaux (réunion de coordination pour déterminer qui fait quoi où, et identifier les brèches ; liste et cartographie)