Aller au contenu principal

UNOWAS Magazine N17 - juillet 2022

Pays
Nigéria
+ 15
Sources
UNOWAS
Date de publication
Origine
Voir l'original

Engagés à renforcer la paix, la démocratie et la bonne gouvernance

Le soutien exprimé par les Etats membres du Conseil de Sécurité lors de ma présentation du rapport du Secrétaire général sur les activités de l’UNOWAS, le 7 juillet dernier, nous oblige, d’un côté, à redoubler d’effort avec nos partenaires pour sauvegarder les acquis de la paix, la démocratie et la bonne gouvernance, et de l’autre, à accentuer notre engagement pour aider les pays de la sous-région à endiguer les conséquences néfastes des défis, hélas multiples, auxquels ils continuent de faire face.

Le contexte global, marqué par le lent redressement des économies nationales suite à la pandémie du COVID-19, et les conséquences de la guerre en Ukraine qui s’ajoutent au contexte régional, marqué notamment par une détérioration de la situation sécuritaire, et trois transitions militaires au Mali, en Guinée et au Burkina Faso, ainsi qu’une tentative de coup d’Etat en Guinée Bissau, exige, sans aucun doute, une mobilisation accrue de tous les partenaires, nationaux, régionaux et internationaux.

Les efforts que continue de fournir la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour résoudre les crises dans ces trois pays pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel, témoignent de la volonté de ses Etats membres d’apaiser les tensions politiques, et d’ancrer la gouvernance démocratique comme mode de gestion des affaires politiques et publiques dans les pays de la sous-région. A cet égard, la décision prise par la CEDEAO de poursuivre l’examen de son Protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance de 2001, ainsi que des instruments juridiques connexes, en vue de renforcer la démocratie, la liberté et la bonne gouvernance dans la sous-région est une étape importante que nous soutenons.

Les élections prévues en 2023 au Nigeria, au Sierra Leone, et au Liberia, ainsi qu’au Sénégal, en 2024, constituent une opportunité pour poursuivre le renforcement de la gouvernance démocratique dans ces pays et dans la sous-région.

Ma récente visite au Nigeria, un pays majeur en Afrique de l’Ouest, m’incite à l’optimisme. Car, malgré les défis que connait ce pays, la détermination et l’engagement affichés par tous les acteurs politiques, et ceux de la société civile d’organiser des élections libres et transparentes, illustrent l’attachement des Nigérians et de leurs institutions à la paix et au développement.

Le 30 août prochain, UNOWAS et la CNMC que j’ai l’honneur de présider, marqueront, à Dakar, leurs 20 ans d’engagement au service de la paix et la prévention des conflits en Afrique de l’Ouest et au Sahel. Avec nos partenaires régionaux et internationaux, et plus particulièrement, avec la contribution des femmes et des jeunes, nous continuerons notre engagement pour un avenir meilleur en Afrique de l’Ouest et au Sahel.