Перейти к основному содержанию

Barbade : une future plate-forme logistique du PAM vise à renforcer les interventions d’urgence dans les Caraïbes

Страны
Барбадос
+ 1
Источники
UN News
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

Afin de renforcer les capacités de préparation et d’intervention en cas d’urgence dans les îles des Caraïbes, les Nations Unies, dans le cadre d’un partenariat avec le gouvernement de la Barbade et l’Agence caribéenne de gestion des urgences en cas de catastrophe (CDEMA), va construire une plate-forme logistique et un centre de formation à la Barbade.

Une fois opérationnel, le centre soutiendra les opérations aériennes et maritimes, servant de centre de prépositionnement et d’intervention. Il sera également un point de transbordement pour les articles de secours.

Les équipements et le personnel formés au centre seront rapidement déployés en cas de besoin pour soutenir les opérations en cas d’urgence. « Cette installation permettra à nos partenaires de toute la région de servir encore plus efficacement la population des Caraïbes en cas de besoin », a déclaré dans un communiqué, David Beasley, Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM).

Des îles de plus exposées aux ouragans, tempêtes ou inondations

Pour l’ONU, les îles des Caraïbes se trouvent en première ligne du changement climatique. Elles sont très exposées aux risques naturels tels que les ouragans, les tempêtes, les inondations, les sécheresses et les éruptions volcaniques.

Au cours des sept dernières décennies, 511 catastrophes dans le monde ont touché les petits États insulaires en développement, dont 324 dans les Caraïbes, avec des dommages dont le rapport au produit intérieur brut est six fois supérieur à celui des grands pays.

« Les ouragans devenant plus fréquents et plus violents, il s’agit de s’adapter et surtout d’être parfaitement préparé afin de « sauver des vies, de défendre les moyens de subsistance et de protéger les acquis du développement durement acquis », a ajouté M. Beasley.

De son côté, les autorités de la Barbade rappellent la place idéale de l’île, sa situation géographique pour servir de relais de l’aide dans les Caraïbes et en Amérique du Sud.

La préparation aux situations d’urgence pour minimiser l’impact des catastrophes

« Nous devons reconnaître que, quelle que soit la quantité d’argent que vous avez dans n’importe quelle partie du monde, quelle que soit votre force en tant que nation ou entreprise, vous n’êtes pas à l’abri de certaines réalités. C’est pourquoi la coopération mondiale et le leadership stratégique moral mondial sont plus que jamais nécessaires à l’heure actuelle », a affirmé la Première ministre de la Barbade, Mia Mottley.

La construction du centre a été financée en partie par le gouvernement du Canada, l’Union européenne et le Bureau de l’aide humanitaire américaine (USAID).

La Première ministre de la Barbade et la Directrice exécutive du CDEMA, Elizabeth Riley, se sont joints mercredi au Directeur exécutif du PAM, David Beasley, pour la cérémonie de pose de la première pierre à l’aéroport international Grantley Adams, où seront situés la plate-forme et le centre de formation.

Dans le cadre de sa stratégie mondiale et régionale, le PAM collabore avec la CDEMA et les gouvernements pour améliorer la préparation aux situations d’urgence au niveau régional et atténuer et minimiser l’impact des catastrophes.