Skip to main content

Haïti : Violences dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince / Cité Soleil, Rapport de situation #2, au 26 juillet 2022

Countries
Haiti
Sources
OCHA
Publication date

Ce rapport a été élaboré par OCHA Haïti avec la contribution des partenaires humanitaires. Il contient les dernières informations disponibles au 26 juillet 2022 et couvre la période du 14 juillet au 26 juillet 2022.

POINTS SAILLANTS

  • Depuis le weekend du 16 au 17 juillet, une accalmie relative est observée dans les quartiers de Cité Soleil auparavant en proie à de violents combats entre gangs armés.

  • Environ 1 400 ménages de Cités Soleil ont reçu une première assistance d’urgence (nourriture et kits nonalimentaires) et plusieurs ont reçu de l'eau quotidiennement par des camions-citernes après des jours d’accès limité.

  • Des milliers de personnes restent piégées dans la zone, avec des marchés, des écoles et des centres de santé fermés.

  • Le Bureau des droits de l’homme a dénombré 209 personnes tuées et 254 blessées entre le 7 et le 20 juillet. Le bilan pourrait être plus lourd.

  • Environ 3 900 personnes ont fui leurs maisons à Cité Soleil, parmi elles beaucoup d’enfants et de femmes.

  • La situation sanitaire, d’hygiène et d’assainissement est catastrophique dans certains quartiers de Cité Soleil, avec des canaux débordant de déchets.

APERÇU DE LA SITUATION

Le niveau de violence et la fréquence des affrontements entre gangs a considérablement augmenté ces derniers mois. Lors des affrontements de Croix-des-Bouquets, Tabarre et Cité Soleil fin avril 2022 plus de 200 personnes avaient perdu la vie, et des centaines d’autres ont été blessées. Environ 35 000 nouveaux déplacements individuels ont été estimés entre le 24 avril et le 15 mai par l’OIM et la Direction Générale de la Protection Civile (DGPC).

Le 7 juillet 2022, de nouveaux affrontements violents ont repris dans la commune de Cité Soleil, impliquant la coalition de gangs armés "G-9 en famille et alliés" et la coalition rivale "G-Pep". Selon le Bureau des droits de l’homme, entre le 7 et le 20 juillet, ces affrontements ont fait 209 morts, 254 blessés et 8 disparus. De nombreux cas de viols, dont des mineurs, ont été recensés et près de 140 maisons ont été détruites ou incendiées.

Ce bilan est encore provisoire. A ce bilan s’ajoute les flots de populations déplacées fuyant les affrontements. Selon des estimations de l’OIM et de la DGPC au 22 juillet 2020, les heurts ont poussé 3 886 personnes à quitter leurs foyers, desquelles environ 2 000 se trouvent en sites spontanés ou institutions religieuses.

Cependant, il est établi que la majeure partie de la population de Cité Soleil, qui compterait près de 277 000 habitants, demeure prise au piège, confrontée aux violences des affrontements et ne pouvant fuir les gangs qui souhaitent garder le contrôle sur le territoire ainsi que sa population.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.