Skip to main content

Djibouti : un nouveau soutien pour protéger les communautés pauvres et vulnérables et renforcer la résilience aux chocs futurs

Countries
Djibouti
Sources
World Bank
Publication date
Origin
View original

WASHINGTON, 29 juin 2022—La Banque mondiale a approuvé le 27 juin, un don de 30 millions de dollars de l'Association internationale de développement (IDA) destiné à protéger les communautés pauvres et vulnérables de Djibouti et à accroître la résilience aux chocs économiques.

Le projet de réponse d'urgence - Protection sociale fournira des transferts sociaux aux ménages touchés par les crises multiples auxquelles Djibouti est confronté et renforcera les mécanismes de protection sociale et de résilience communautaire pour répondre aux crises futures.

« Les crises touchent souvent de manière disproportionnée les personnes les plus vulnérables, comme les femmes et les enfants, indique Boubacar-Sid Barry, représentant résident de la Banque mondiale à Djibouti. Cette nouvelle opération soutient les efforts déployés par Djibouti pour atténuer les répercussions de la guerre en Ukraine et construire un système de protection sociale plus adaptatif, vital pour les populations vulnérables. »

Les répercussions de la guerre en Ukraine à l’échelle mondiale et la forte sécheresse à Djibouti ont provoqué des hausses de prix qui touchent de manière disproportionnée les pans les plus démunis de la société djiboutienne et les moyens de subsistance de milliers de ménages. On estime qu'environ 68 000 ménages des zones rurales et urbaines ont besoin d'une aide d'urgence. Le projet vise à fournir des transferts sociaux d'urgence à au moins 15 000 ménages et à 2 200 étudiants des zones rurales qui suivent des études universitaires loin de chez eux et ne peuvent pas subvenir à leurs besoins.

"Ce projet s'appuiera sur les réalisations du projet intégré de transferts monétaires et de développement du capital humain de Djibouti, qui vise à assurer l'accès des communautés pauvres au système de protection sociale et à des services de base de qualité, et encourage les ménages à adopter des comportements qui améliorent les résultats sur le plan du capital humain, ajoute Alex Kamurase, chef d’équipe du projet à la Banque mondiale. Il permettra d’étendre les systèmes de protection sociale de manière horizontale, ce qui signifie couvrir un plus grand nombre de personnes, tout en augmentant la résilience des ménages aux chocs futurs."

Le projet soutient pleinement le plan stratégique ambitieux porté par Djibouti en vue d’instaurer un système de protection sociale qui intègre diverses formes d’assistance, comprenant notamment l’extension d’un programme de transferts monétaires pour lutter contre la pauvreté, pour répondre de manière efficace aux crises concomitantes et de faciliter la reprise. Le projet financera également des activités en vue d’aider les communautés locales à faire face aux défis socio-économique et aux situations d’urgence. Enfin, il contribuera au renforcement des capacités institutionnelles pour resserrer les liens entre les programmes de protection sociale et la réponse aux crises au niveau national.

La Banque mondiale à Djibouti

Le portefeuille de la Banque mondiale à Djibouti se compose de 19 projets financés par l’IDA, soit un montant total de 436 millions de dollars. Axé sur l’éducation, la santé, les filets de protection sociale, l’énergie, le développement rural et urbain, la modernisation de l’administration publique, le développement numérique, le renforcement de la gouvernance et des infrastructures régionales, et le développement du secteur privé, il met l’accent sur les femmes et les jeunes.

Contacts

À Washington :
Isabelle Poupaert
ipoupaert@worldbank.org

À Djibouti :
Kadar Mouhoumed Omar
kmouhoumedomar@worldbank.org