Перейти к основному содержанию

25 ans de travail en faveur des enfants dans les conflits armés : prendre des mesures pour protéger les enfants en temps de guerre

Страны
Мир
+ 5
Источники
UNICEF
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

Avant-propos

Les répercussions directes des conflits armés sont dévastatrices pour les enfants, les familles et les communautés.
Si, lorsqu’un conflit déchire une nation, le rétablissement et le maintien de la paix et de la sécurité requièrent beaucoup de temps et d’efforts, la quête de justice et le retour de la cohésion sociale deviennent d’autant plus difficiles quand, dans le cadre de ce conflit, des violations graves ont été commises à l’encontre des enfants.

Depuis 25 ans, la communauté internationale a fait des progrès considérables dans sa compréhension des effets de la guerre et de leur caractère perturbateur, dramatique et durable sur les enfants, et s’est efforcée de déterminer les mesures préventives et d’atténuation pouvant être prises pour les protéger. À cet égard, un immense pas a été franchi par les États Membres des Nations Unies en inscrivant la question des enfants et des conflits armés à l’ordre du jour du Conseil de Sécurité. Fournissant un cadre d’action aux Nations Unies, ceci a permis de mettre au point des outils et des mécanismes qui nous aident à mieux comprendre les répercussions de la guerre sur les enfants et à partir desquels des mesures destinées à les protéger ont pu être définies et promues. Parmi ces mesures figurent notamment l’élaboration d’outils visant à faciliter le dialogue avec les parties aux conflits, l’adoption de réformes législatives pour renforcer le principe de responsabilité, et la mise en œuvre d’autres mesures susceptibles de prévenir les violations graves commises contre les enfants.

En outre, des organisations intergouvernementales internationales et régionales, telles que l’Union africaine, ont placé la protection des enfants dans les situations de conflit armé au centre de leur engagement politique et de leur plaidoyer. D’autres, comme l’Union européenne, ont élaboré des politiques et des directives internes ainsi que des mesures telles que le Plan d’action de l’UE en faveur des droits de l’homme et de la démocratie, qui placent la protection des enfants au cœur de leur action politique et humanitaire.

Malgré ces progrès, beaucoup reste à faire. Le présent rapport constitue une contribution importante aux efforts collectifs déployés pour tracer la voie à suivre, en mettant clairement en évidence l’impact de la guerre sur les enfants dans le temps et dans différents contextes. Il démontre également que certaines actions concrètes peuvent avoir des retombées positives sur les enfants, même en plein conflit.

Alors que nous dressons le bilan du programme d’action sur les enfants et les conflits armés à l’aune de ses 25 ans d’existence, et que nous tirons collectivement les leçons de cette expérience, il nous incombe à tous de participer activement à cet effort. Ainsi, l’UNICEF s’engage à continuer d’intervenir partout où des enfants sont privés de leurs droits les plus fondamentaux en raison des conflits armés. Nous poursuivrons notre travail aux côtés de nos partenaires et de tous les acteurs concernés pour prévenir et faire cesser les violations graves commises contre des enfants, tout en répondant aux besoins ce ceux qui en sont victimes. Cette mission, loin d’être facile ou légère, compte tenu des millions d’enfants qui vivent actuellement des situations de conflit armé ou en subissent les conséquences, est aujourd’hui plus pressante que jamais.

Nous sommes reconnaissants de votre mobilisation.