Aller au contenu principal

RD Congo : Situation humanitaire dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo, 22 juin 2022, rapport de situation #3

Pays
RD Congo
Sources
OCHA
Date de publication

Ce rapport est produit par OCHA RDC en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il couvre la période du 15 au 21 juin 2022 jusqu’à 16h00 (heure de Goma).

FAITS SAILLANTS

  • Au moins 13 civils tués dans des affrontements armés à Rutshuru

  • Les interventions humanitaires entravées par la persistance des violences

APERÇU DE LA SITUATION

Des affrontements entre l’armée congolaise et les combattants du groupe armé Mouvement du 23 mars (M23) se sont poursuivis dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu, affectant de milliers de personnes dont en majorité des femmes et des enfants.

Au moins 13 civils, dont quatre enfants, ont été tués entre le 19 et le 21 juin au cours des combats dans les localités de Bugina, Kanyabusoro, Musezero et Nkokwe, selon les autorités locales. Plusieurs villages du territoire de Rutshuru ont été quasiment vidées de leurs habitants, dont une partie ont fui vers l’Ouganda. Rutshuru centre et Kiwanja continuent d’accueillir de nouvelles personnes provenant des zones de combats. Au moins 17 000 personnes déplacées y sont arrivées depuis mars dernier ; elles sont actuellement logées dans des écoles, stades et d’autres espaces collectifs ; nombreux ont été accueillis dans les familles d’accueil. Parmi les nouvelles arrivées, environs 3 000 personnes déplacées, dont plus de 1 000 personnes arrivées depuis le 12 juin, vivent dans une forte promiscuité au stade de Rugabo à Rutshuru centre. L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’ONG AIDES y avaient construit 17 abris communautaires, mais ils sont devenus insuffisants.

Les interventions humanitaires se poursuivent bien que les ressources financières et l’accès humanitaire soient limitées. L’accès aux populations vulnérables dans la Zone de santé de Rwanguba demeure particulièrement difficile à cause de la poursuite des combats qui ont entrainé la fermeture de la route reliant Bunagana à Burayi depuis le 12 juin. Entre autres, Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et son partenaire l’ONG Action des volontaires unis pour le développement et la santé (AVUDS) ont lancé, depuis le 18 juin, des activités d’assainissement et d’augmentation de la fourniture en eau potable dans les centre collectifs de Rutshuru centre où vivent plus de 6 500 personnes déplacées.

Dans le territoire de Nyiragongo, la situation sécuritaire reste volatile en dépit d’une accalmie relative qui s’observe sur l’ensemble des groupements de Kibumba et Buhumba depuis le 26 mai. Les populations qui sont retournées dans leurs villages expriment des besoins en nourriture et moyens de subsistance, articles ménagers essentiels, eau potable, éducation. Plus de 600 familles dont les habitations auraient été détruites au cours des affrontements ont aussi urgemment besoin d’abris.

Depuis mars, au moins 158 000 personnes sont en situation de déplacement dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo suite aux affrontements entre l’armée congolaise et les combattants du M23.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.