Aller au contenu principal

Mali : Note d’informations humanitaires sur la région de Ménaka - Rapport de situation #2 - 21 juin 2022

Pays
Mali
Sources
OCHA
Date de publication

Ce rapport est produit par OCHA Mali en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il couvre la période du 15 au 20 juin 2022.

Faits saillants

• Tous les groupes armés signataires doivent quitter la ville de Ménaka au plus tard le 20 juin ;

• Profilage de 2 441 enfants vulnérables par UNICEF à Ménaka, Inékar et Anderamboukane ;

• 87% de la population des 40 000 habitants des cercles d’Anderamboukane et d’Inékar impactés par la fermeture des formations sanitaires à cause des conflits armés.

Aperçu de la situation

Le contexte sécuritaire est marqué par de nouvelles attaques perpétrées, les 12 et 15 juin, par des hommes armés non identifiés dans les localités d’Inzagaz et d’Inazol respectivement situées à 100 km au nord-ouest et à 30 km au sud-ouest de la ville de Ménaka. Ces agressions auraient engendré des morts et des déplacements préventifs. De plus, les fusillades du 16 juin entre des hommes armés non-identifiés dans la ville de Ménaka, ont fait des blesses dont des cas graves. Ces différents incidents de protection ont aggravé la psychose déjà existante au sein de la population.

Dans le but d’avoir une lisibilité de la situation sécuritaire dans la ville de Ménaka, les Forces armées malienne (FAMa) ont tenu, le 17 juin, une entrevue avec les groupes armés signataires. A l’issue de cette rencontre, il a été décidé que tous ces groupes armés doivent quitter la ville au plus tard le 20 juin. Alors que certains mouvements membres des groupes signataires ont adhéré à cette injonction, d’autres par contre attendent les orientations de leurs hiérarchies respectives.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.