Skip to main content

Project 21: Monitoring régional de protection: Sahel central : Burkina Faso, Mali et Niger - Analyse Annuelle #2 (janvier - décembre 2021)

Countries
Burkina Faso
+ 2 more
Sources
Protection Cluster
Publication date
Origin
View original

Présentation et objectifs

Pour une meilleure compréhension de la crise humanitaire et de protection au Sahel

Le Sahel central (Burkina Faso, Mali et Niger) est l’épicentre d’une des crises humanitaires et de protection les plus graves au monde. La région du Sahel Central souffre également d’une crise de développement et de gouvernance mettant les populations dans une situation de non-jouissance des droits fondamentaux y compris ceux socio-économiques avec pour corollaire une compétition autour des ressources naturelles. Bien que de nombreux systèmes répertorient les incidents de sécurité et les violations des droits, l’analyse intégrée transnationale reste un défi. Un autre est la multiplicité des initiatives de collecte de données (la plupart d’entre elles se concentrant sur les incidents de protection et les violations des droits liés aux conflits) et l’absence d’un mécanisme de coordination pour consolider ces informations afin de présenter une perspective cohérente et complète de la situation de protection au Sahel en analysant les causes profondes ainsi que des progrès de la réponse.

Un projet multipartenaire et multi-pays

Pour combler cette lacune, le HCR et DRC ont initié au début de l’année 2020 un processus consultatif visant à harmoniser les outils de monitoring de protection et à développer un cadre permettant de mesurer régulièrement la situation de protection dans les trois pays du Sahel central. Ce projet à vocation transnationale intitulé Projet 21, consistant en la mise en place d’un système de monitoring et de suivi permettant de collecter et d’analyser des données clés en matière de protection, a été lancé dans le Sahel central en mai 2020. Suite à la phase pilote, l’équipe de coordination du Projet 21, dans le but de combler les insuffisances et d’adapter les outils et la méthodologie en vue de l’extension du projet vers les autres pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, a mené entre octobre 2020 et mars 2021 une revue qualitative au cours de laquelle les acteurs de protection, les coordonnateurs et membres des groupes de coordination des activités de protection et les donateurs ont émis des avis et commentaires visant à améliorer le système actuel. Ce rapport annuel est le produit de cette révision.