Aller au contenu principal

Burundi : Rapport de situation (3 juin 2022)

Pays
Burundi
+ 9
Sources
OCHA
Date de publication
Origine
Voir l'original

FAITS SAILLANTS

182 millions de dollars sont requis pour assister les personnes dans le besoin en 2022

Environ 75 ménages de Gatumba affectés par de nouvelles inondations

Près de 6907 Burundais rapatriés au premier trimestre 2022

Plus 8000 ménages sont accompagnés par Concern, pour améliorer leurs moyens de subsistance dans les provinces de Bubanza et Kirundo

Contexte

La communauté humanitaire au Burundi a lancé un appel pour lever 182 millions de dollars afin d’apporter une aide d’urgence à 947 000 personnes, dont 86 % sont des enfants et des femmes. Ces personnes sont les plus vulnérables parmi les 1,8 million de population dans le besoin d’après les analyses de l’aperçu des besoins humanitaires.

Comparé à l’année dernière, il y a eu une diminution de 22 % du nombre de personnes dans le besoin d’une aide humanitaire.

Cet appel de fonds a été lancé conjointement, le 21 avril, par le Gouvernement et la communauté humanitaire (ONG et agences onusiennes). Au nom du Gouvernement, le Secrétaire permanent du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération au développement, a salué les efforts fournis par la communauté humanitaire et les services techniques de l’Etat afin d’alléger les conditions des personnes vulnérables. Du côté de la communauté humanitaire, le Coordonnateur résident est revenu sur l’importance d’une mobilisation plus accrue de la communauté internationale à soutenir la réponse humanitaire ainsi que des solutions durables en vue de réduire encore plus le nombre de personnes vulnérables en renforçant leur capacité de résilience.

Les acteurs humanitaires comptent sur la générosité des donateurs afin que - 506 000 personnes en besoin d’assistance alimentaire et 474 000 enfants de moins de cinq ans, femmes enceintes et allaitantes en malnutrition aigüe, ne voient pas leur intégrité physique et mentale sérieusement menacée. - 405 000 personnes ne soient pas privées d’accès à l’eau potable et adoptées des mécanismes de survie les exposants aux maladies hydriques et autres épidémies. - 318 000 personnes se voient donner l’accès aux soins de santé en cette période d’augmentation d’épisodes de paludisme et de la pandémie COVID-19. - 250 000 personnes ne puissent voir leurs mécanismes de protection se détériorer au risque de leur vie. - 247 000 des personnes déplacées internes et familles d’accueil bénéficieront des abris d’urgence et articles non-alimentaires après qu’ils soient touchées par des désastres naturels liés au changement climatique ainsi que 180 000 enfants et leurs enseignants vivant dans des zones à récurrence de chocs climatiques, verront leur système éducatif soutenu et amélioré ainsi que les risques d’une déscolarisation pour les enfants éliminés.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.