Skip to main content

Soutenir l'amélioration des soins de santé au Togo

Countries
Togo
Sources
WHO
Publication date
Origin
View original

Lomé - En collaboration avec l'Organisation mondiale de la Santé au Togo, la Banque mondiale aide le pays à améliorer la qualité de ses soins de santé. Elle a notamment équipé 14 écoles de formation des personnels paramédicaux en matériel pédagogique, informatique et de vidéoconférence. Plus de 600 personnel infirmier et sage-femmes ont récemment été formés à la prévention des infections et à la prise en charge des patients atteints de la COVID-19. La Représentante résidente de la Banque mondiale au Togo, Hawa Wagué, explique pourquoi la formation est cruciale pour des soins de santé de qualité.

Pourquoi était-il important de fournir des équipements aux centres de formation au Togo ?

Un des facteurs importants pour l’amélioration de l'état de santé de la population est la disponibilité d’un personnel bien qualifié dans les structures sanitaires. La formation initiale et continue offerte par des centres de formation bien équipés y contribue. L’OMS Togo a utilisé les fonds “Pandemic Emergency Financing Facility (PEF)” de façon efficace et efficiente en assurant la fourniture d’équipements aux centres de formation. Ces équipements permettront d’offrir des formations continues, aussi bien en présentiel que par téléconférence, au personnel de santé localisé partout dans le pays. Cet appui contribue également à mettre à jour le curricula des agents de santé, à augmenter la capacité d’accueil des centres de formation et àl’amélioration de la qualité des soins de santé.

Au fait, c’est une mise à niveau des centres de formation du secteur de la santé du Togo qui devrait changer la situation de façon significative. L’amélioration de la qualité des soins de santé offerts aux populations permettrad’augmenter le taux de fréquentation des centres de santé et d’améliorer les indicateurs de santé. C’est un maillon important de l’objectif national pour augmenter l'Indice de couverture sanitaire universelle (UHCI) du Togo, soutenu par la Banque mondiale.

Quelle est l'importance de votre collaboration avec l'OMS ?

Nous avons une excellente collaboration avec l’OMS au Togo pour appuyer le Gouvernement dans la mise en œuvre de sa stratégie de développement du secteur. Cette collaboration s’est renforcée au cours de la lutte contre la COVID-19.

En consultation avec le Gouvernement togolais, l’allocation de 1 million de dollar américain du “Pandemic Emergency Financing Facility (PEF)” a été confiée à l’OMS. Ce financement, d’une durée d’un an, avait pour objectif de renforcer les capacités de riposte des pays bénéficiaires, contre la pandémie de la COVID-19. Nous avons été ravis de la décision du Ministère de la Santé du Togo de désigner l'OMS comme agence de mise en œuvre des activités financées par ce fonds. Nous avons collaboré avec l’OMS et le Ministère de la Santé dans l'identification des activités à financer notamment le renforcement des compétences du personnel paramédical et le renforcement des capacités de prévention et de contrôle des infections au sein des établissements de santé. C’est l’occasion encore de féliciter l’OMS Togo pour le succès dans la mise en œuvre de ces activités.

Comment cette initiative peut-elle être reproduite dans d'autres pays ?

Avoir des centres de formation bien équipés et fonctionnels est un des facteurs clés pour atteindre les objectifs nationaux d’amélioration de la couverture sanitaire universelle. Ainsi, il nous revient comme Partenaires Techniques et Financiers, partout où nous sommes, de continuer à travailler ensemble pour que ce volet (centres de formation) des stratégies nationales d’amélioration du secteur de la santé ne soit pas oublié. Nous sommes convaincus que les leçons apprises de cette initiative au Togo seront utiles dans d’autres pays.

Pour de plus amples informations ou pour demander des interviews, veuillez contacter :
Meenakshi Dalal
Consultante en communication
Email: dalalm@who.int
Tél : + 1 (682) 812 2306 (WhatsApp)