Skip to main content

Rapport d’intervention NFI/KHI/EHA Mécanisme de Réponse Rapide-RRM: Localité de Ngakobo, Commune de Cochio-Toulou, Sous-Préfecture Kouango, Préfecture Ouaka - Du 18 au 21 mars 2022

Countries
CAR
Sources
ACTED
+ 1 more
Publication date
Origin
View original

I. Introduction

Les opérations de ratissage menées en décembre 2021 par les CAN/FI bilatérales contre les positions CPC/GSAU auraient fait éloigner les éléments armés plus loin des villages de l’axe Ngakobo-Goya. Depuis la mi-janvier 2022, les éléments CPC/GSAU auraient lancé des opérations de repositionnement sur l’axe : activisme et incursion d’éléments armés CPC/GSAU rapportés sur l’axe notamment au village Kossamba le 18 janvier 2022.

L’incursion de ces éléments armés à Kossamba s’inscrirait dans une logique de représailles contre les populations de Kossamba ayant cautionné l’implantation d’une barrière CAN/Alliés surplace (du 08 au 17 janvier 2022). A noter que l’incursion CPC à Kossamba a eu lieu le lendemain du retrait des CAN/FI bilatérale de la zone.

Les premières informations recueillies auprès d’une source locale indiquent que ces assaillants auraient fait des tirs sporadiques, pillés des biens alimentaires et non alimentaires de ménages. Les assaillants auraient exercé des violences physiques sur les civils (un dignitaire du village Kossamba aurait été ligoté et battu par les assaillants).

L’ampleur des violences aurait créé une panique au sein des populations de Kossamba, Boulouma et Galabourouma à se déplacer vers Ngakobo pour se mettre à l’abri. La majorité de ces ménages déplacés auraient pris refuge sur le site des déplacés et d’autres se trouveraient dans des familles d’accueil. Au moment de la publication de l’alerte, le nombre des ménages qui auraient fui en direction de Ngakobo n’était pas connu en raison de coupure de réseau dans la zone. Des sources locales auraient mentionné qu’une majorité de ces ménages déplacés auraient pris refuge sur le site des déplacés et d’autres se trouveraient dans les familles d’accueil.

ACTED/RRM a poursuivi le monitoring de ce mouvement et a pu conduire une évaluation des besoins (du 19 au 22 février 2022) couplées de profilage des ménages déplacés (du 18 au 26 février 2022) dans la zone d’accueil dans le cadre d’une alerte publiée sous l’identifiant : ACT_KOS_20220128.

L’objectif recherché par ces évaluations était de collecter et de dimensionner les besoins humanitaires des PDIS, juger également de la pertinence d’une intervention humanitaire en faveur des populations affectées ayant pris refuge à Ngakobo.

Les résultats de cette évaluation ont révélé des besoins urgents et importants en AME confirmés par le score NFI de 4,4 dépassant le seuil de l’alerte qui est de 3,9. Suite à cette évaluation des recommandations suivantes ont été formulées :