Aller au contenu principal

Vaccination contre la COVID-19 dans la Région africaine de l’OMS - Bulletin mensuel, Avril 2022

Pays
Algérie
+ 46
Sources
WHO
Date de publication
Origine
Voir l'original

SYNTHÈSE

Dans la Région africaine, la proportion de personnes complètement vaccinées est passée de 13 % en fin mars 2022 à 14,3 % au 30 avril 2022. Six des 20 pays dont moins de 10 % de la population était complètement vaccinée en janvier 2022 ont fait des progrès, dépassant les 15 %. Ces pays sont la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie, la Guinée, le Kenya, l’Ouganda et la Sierra Leone. La plus forte augmentation du pourcentage de personnes complètement vaccinées au cours des trois derniers mois a été observée en Côte d’Ivoire, en Éthiopie, en Ouganda, en Sierra Leone et au Tchad. Ces pays font partie des pays prioritaires au titre de l’initiative des équipes multipartenaires d’appui aux pays (Côte d’Ivoire, Éthiopie, Ouganda et Tchad) ou du Partenariat mondial pour la distribution de vaccins contre la COVID-19 (Sierra Leone).

Maurice (75,8 %) et les Seychelles (81,8 %) restent les deux seuls pays de la Région africaine de l’OMS qui comptent plus de 70 % de personnes complètement vaccinées. Quatre pays ont complètement vacciné entre 40 % et 70 % de leur population : Botswana (56,7 %), Cabo Verde (55,2 %), Mozambique (44,4 %) et Rwanda (64,7 %). Vingt-huit pays ont vacciné entre 10 % et 40 % de leur population (contre 27 pays en fin mars 2022 ; le Tchad s’est ajouté à ce groupe), tandis que 12 autres ne dépassent pas encore les 10 % de la population complètement vaccinée, dont deux des pays les plus peuplés de la Région (Nigéria et République démocratique du Congo).

Seize pays sur 46 (35 %) ont enregistré une augmentation du nombre de doses administrées en avril 2022 par rapport à mars 2022, dont huit pays prioritaires pour le Bureau régional de l’Afrique (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Madagascar, Nigéria, Ouganda, République-Unie de Tanzanie, Tchad et Zambie). Hormis la Zambie, tous ces pays ont mené des campagnes de vaccination de masse ou ont intensifié leurs interventions de vaccination de routine en mars et/ou avril 2022. Malgré les progrès accomplis, il est indispensable d’intensifier les efforts visant à accélérer le rythme des vaccinations, compte tenu de la diminution de 32 % des doses administrées observée en avril par rapport à mars 2022.

Le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique (OMS/AFRO) a continué de déployer des équipes multipartenaires d’appui aux pays (MP-CST) dans 19 des 20 pays prioritaires, en coordination avec le Partenariat mondial pour la distribution des vaccins contre la COVID-19 (CoVDP). En avril 2022, le CoDVP a entrepris des missions d’engagement en Éthiopie et en RDC. Suite à la mission du CoVDP en Éthiopie, des fonds ont été identifiés pour couvrir les coûts opérationnels de la vaccination contre la COVID-19 dans le Tigré (4,2 millions de dollars en cours d’examen) et pour intégrer les activités de vaccination contre la COVID-19 à la prochaine campagne de vaccination des enfants prévue en mai 2022. En RDC, les autorités nationales et les partenaires se sont mis d’accord sur es stratégies ainsi que les mécanismes de financement aux fins d’intensifier la vaccination contre la COVID-19. Le but est d’atteindre la cible fixée par le pays, consistant à vacciner 11 millions de personnes d’ici juillet 2022, conformément aux recommandations de la feuille de route du SAGE de l’OMS pour l’établissement des priorités.

Ce Bulletin contient un article présentant les enseignements tirés de la mise en œuvre d’une campagne de vaccination de masse réussie en Ouganda. Suite à la deuxième phase de la campagne accélérée de vaccination de masse lancée le 10 mars 2022 et toujours en cours, le pourcentage de la population ougandaise complètement vaccinée a quintuplé, passant de 4,4 % en fin janvier 2022 à 22,4 % en fin avril 2022. L’expérience de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en matière d’intégration des services de vaccination aux points d’entrée dans le Nord-Kivu en République démocratique du Congo a également été également partagée.

Le déploiement de la vaccination contre la COVID-19 au cours des quatre premiers mois de 2022 a montré que la plupart des pays de la Région africaine ne pourront pas atteindre la cible de 70 % de la population vaccinée d’ici fin juin 2022, ce qui souligne la nécessité de se concentrer sur les cibles fixées pour les groupes hautement prioritaires dans tous les pays de la Région.