Перейти к основному содержанию

Toute première édition de la Journée internationale de la santé des végétaux: pas de sécurité alimentaire sans végétaux en bonne santé

Страны
Мир
Источники
FAO
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

Il est primordial d’investir dans l’innovation et la sensibilisation pour promouvoir la santé des végétaux, selon le Directeur général de la FAO

Rome – À l’heure où le monde célèbre pour la première fois la Journée internationale de la santé des végétaux, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a appelé de ses vœux un accroissement des investissements en faveur de l’innovation dans un domaine qui est d’une importance cruciale pour la promotion de la sécurité alimentaire et la transformation de nos modes de production, de distribution et de consommation des aliments.

«Cette toute première Journée internationale de la santé des végétaux sera pour nous l’occasion de nous intéresser aux innovations en matière de santé des végétaux au service de la sécurité alimentaire», a indiqué le Directeur général de la FAO, M. Qu Dongyu, dans son allocution d’ouverture, avant d’ajouter que des investissements étaient nécessaires dans la recherche, le renforcement des capacités et la sensibilisation. «Nous devons continuer d’attirer davantage l’attention au niveau mondial sur la santé des végétaux, de sorte que nous puissions transformer les systèmes agroalimentaires pour les rendre plus efficaces, plus inclusifs, plus résilients et plus durables.»

Quatre intervenants principaux ont pris part aux célébrations pour souligner l’importance de la santé des végétaux: M. Antti Kurvinen, Ministre finlandais de l’agriculture et des forêts, M. Mtolo Phiri, Ministre zambien de l’agriculture, Mme Jenny Lester Moffitt, Sous-Secrétaire des États-Unis d’Amérique chargée de la commercialisation et des programmes de réglementation, et M. Carlos Cherniak, Représentant permanent de la République d’Argentine auprès de la FAO.

La FAO a établi plusieurs priorités concernant la santé des végétaux: encourager l’élaboration et l’application de normes internationales pour les mesures phytosanitaires afin de protéger les ressources végétales mondiales tout en facilitant un commerce sans risque; mettre l’accent sur la gestion durable des organismes nuisibles et des pesticides par la promotion d’une protection phytosanitaire écologique et numérique; et créer un environnement propice à la santé des végétaux en améliorant la santé des sols, des semences et des pollinisateurs.

L’Organisation n’a de cesse de répéter que la protection de la santé des végétaux revêt une importance cruciale et que de nombreux acteurs doivent apporter leur pierre à l’édifice. Les pouvoirs publics doivent accorder la priorité à la santé des végétaux et à sa gestion durable lorsqu’ils élaborent des politiques et des lois; les établissements universitaires et les instituts de recherche doivent mettre au point des solutions fondées sur la science; et les organisations non gouvernementales, les entreprises du secteur privé et les organisations fournissant des ressources devraient contribuer au renforcement des capacités et fournir un appui technique et financier au développement de pratiques optimales pour la prévention et la gestion des organismes nuisibles et des maladies des végétaux.

La Journée internationale de la santé des végétaux a été instituée à la suite d’une décision prise par l’Assemblée générale des Nations Unies au mois de mars 2022. Portée par la Zambie, l’instauration de cette journée a été adoptée à l’unanimité aux termes d’une résolution cosignée par la Bolivie, la Finlande, le Pakistan, les Philippines et la République-Unie de Tanzanie. Il s’agit d’un legs important de l’Année internationale de la santé des végétaux, qui avait été célébrée en 2020-2021. Après la première édition de la Journée internationale de la santé des végétaux en 2022, la FAO organisera des célébrations le 12 mai de chaque année aux niveaux mondial, régional, national et même au niveau des exploitations agricoles.

La FAO a salué la proclamation de la Journée internationale de la santé des végétaux, y voyant une contribution positive aux efforts de lutte contre la faim, sachant que les organismes nuisibles et maladies des végétaux détruisent chaque année jusqu’à 40 pour cent des cultures vivrières. Il est beaucoup plus économique de protéger en amont les végétaux des ravageurs et des maladies que de devoir gérer des situations d’urgence phytosanitaire. Une fois établis, les organismes nuisibles et maladies des végétaux sont souvent difficiles à éradiquer et doivent être maîtrisés au moyen de pratiques de gestion durable des ravageurs et des pesticides.

La célébration de la Journée internationale de la santé des végétaux doit permettre d’atteindre cinq objectifs: faire mieux comprendre combien il est important de préserver la santé des végétaux en vue de concrétiser le Programme de développement durable à l'horizon 2030, et plus particulièrement le deuxième objectif de développement durable (Faim «zéro»); faire campagne pour réduire autant que possible le risque de propagation des organismes nuisibles par le biais des échanges commerciaux et des voyages, en incitant au respect des normes internationales relatives à la santé des végétaux; renforcer les systèmes de surveillance et d’alerte rapide pour assurer la protection des végétaux et de leur santé; favoriser une gestion durable des organismes nuisibles et des pesticides pour préserver la santé des végétaux tout en protégeant l’environnement; encourager les investissements en faveur de l’innovation, de la recherche, du renforcement des capacités et de la sensibilisation en matière de santé des végétaux.

La FAO œuvre déjà à grande échelle pour aider à freiner la propagation des organismes de quarantaine et des organismes nuisibles et maladies transfrontières des végétaux, qui ont gagné énormément de terrain ces dernières années. La mondialisation, le commerce et le changement climatique, ainsi que la perte de résilience des systèmes de production causée par décennies d'intensification de l’agriculture, sont autant de facteurs qui ont contribué à cette situation.

Contacts

FAO Actualités et Médias
(+39) 06 570 53625
FAO-Newsroom@fao.org

Francis Markus
FAO Actualités et Médias (Rome)
Francis.Markus@fao.org