Aller au contenu principal

L’ONU se mobilise pour une alimentation saine qui éviterait 11 millions de décès par an

Pays
Monde
Sources
UN News
Date de publication
Origine
Voir l'original

Cinq agences des Nations Unies ont annoncé vendredi qu'elles chercheraient ensemble à transformer les systèmes alimentaires dans le but d'améliorer la santé, la nutrition et la durabilité environnementale. Actuellement, quelque 3 milliards de personnes n'ont pas les moyens de se procurer une alimentation saine, ce qui accroît les maladies chroniques.

Chaque année, les régimes alimentaires malsains provoquent 11 millions de décès et 420.000 personnes supplémentaires meurent à cause d'une alimentation pas saine, selon l’ONU.

En outre, les régimes alimentaires malsains entraînent des maladies chroniques qui provoquent des souffrances et pèsent lourdement sur les budgets de tous les pays.

Pour faire face à cette réalité, cinq agences spécialisées des Nations Unies - l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), le Programme alimentaire mondial (PAM), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) - ont lancé vendredi une coalition appelant à l'action pour fournir des régimes alimentaires sains et abordables pour tous à partir de systèmes alimentaires durables.

« La Coalition aidera les pays à atteindre leurs objectifs en matière de santé humaine et de durabilité environnementale, réalisant ainsi une véritable victoire pour les personnes, le climat et la nature », a déclaré le PAM.

Les membres de la Coalition d'action pour une alimentation saine ont fait remarquer que quelques 3 milliards de personnes n'ont pas les moyens d'avoir une alimentation saine et que les mauvaises habitudes alimentaires sont liées à six des dix principaux facteurs de risque de la charge mondiale de morbidité.

En outre, la dénutrition constitue une violation du droit humain à l'alimentation et continue de générer des inégalités sociales et sanitaires.

Les pratiques non durables qui définissent aujourd'hui les systèmes alimentaires mondiaux sont également à l'origine de la déforestation, de la perte de biodiversité, de l'épuisement des océans, de l'émergence de zoonoses et de la résistance aux antimicrobiens.

Des systèmes alimentaires qui rendent les gens malades

Les agences des Nations Unies ont déclaré que les systèmes alimentaires actuels rendent les gens malades et ont appelé à la transformation pour atteindre les objectifs de développement durable.

Les agences ont rappelé que la santé, la nutrition et la durabilité environnementale doivent être au cœur de la transformation des systèmes alimentaires.

Les régimes alimentaires sains dans un système alimentaire durable sont des régimes de consommation alimentaire qui favorisent la santé et préviennent les maladies. Mais pour être largement consommés, les aliments sains doivent être disponibles, abordables, accessibles et attrayants pour tous.

Ils doivent également être produits et distribués de manière à garantir un travail décent et à protéger la planète, les sols, l'eau et la biodiversité.

La vision de la Coalition est de mobiliser et de soutenir l'action collective en vue d'atteindre l'objectif d'une alimentation saine pour tous, issue de systèmes alimentaires durables.

Feuille de route

À cette fin, les agences chefs de file soulignent l'urgence d'une action cohérente et imminente en matière de politique, de pratique, de disponibilité des données et d'allocation des ressources.

Le plan de travail de la Coalition comporte trois points essentiels : Mobiliser et coordonner les connaissances pour une action orchestrée sur les systèmes alimentaires afin d'avoir un impact positif au niveau national. Gérer des projets spéciaux, en fonction des priorités du pays, afin d'intégrer la nutrition, la santé et la durabilité par l'alimentation.

Une mise en œuvre réussie de ce plan permettrait d'atteindre plusieurs cibles des objectifs de développement durable (ODD), comme l'éradication de la faim et de la malnutrition sous toutes ses formes, la promotion d'une vie saine et du bien-être pour tous, la réduction des maladies non transmissibles, l'amélioration de la santé maternelle et infantile, la promotion d'une consommation et d'une production responsables et la prise de mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique.

Le résultat attendu du travail de la Coalition est une action accrue pour obtenir un impact collectif sur les régimes alimentaires sains produits par des systèmes alimentaires durables.

La Coalition, qui est déjà en train de mettre en œuvre son plan de travail et de concrétiser sa vision, fait suite au Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires en 2021 et rassemble des États membres, des agences des Nations Unies, des organisations de la société civile, des institutions universitaires et des mouvements sociaux.