Перейти к основному содержанию

République Démocratique du Congo - Epidémie de la maladie à virus Ebola en Equateur 13 mai 2022, rapport 1

Страны
ДР Конго
Источники
OCHA
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

CHIFFRES ET FAITS MARQUANTS

  • Sept zones de santé autour de Mbandaka mises en alerte

  • Plus de 600 personnes vaccinées à ce jour

STATISTIQUES DEPUIS LE DEBUT DE L’EPIDEMIE

3 cas confirmés

3 décès confirmés

2 aires de santé touchées

405contacts à suivre

639personnes vaccinées

APERCU DE LA SITUATION

Moins de 18 mois après la dernière épidémie qui a touché 119 personnes, dont 55 décès, la province de l’Equateur, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, fait face depuis le 23 avril dernier à une nouvelle apparition du virus Ebola. Dans une déclaration du 23 avril, le Ministère de la Santé annonçait qu’un jeune homme de 31 ans avait succombé à la maladie, devenant la première victime. Au 12 mai, les autorités congolaises ont enregistré trois cas, tous décédés à ce jour. Le dernier cas confirmé le 04 mai 2022 est décédé le 06 mai 2022. La maladie n’a actuellement affecté que la Zone de santé de Mbandaka, précisément deux cas dans l’aire de santé de Libiki et un cas dans l’aire de santé de Motema Pembe.

Des équipes du Ministère de la Santé, des agences des Nations unies et des ONG y ont été déployées pour appuyer la riposte. La coordination opérationnelle de la riposte se fait à Mbandaka à travers le système de santé existant. Les réunions de coordination ont été activées dans les trois zones de santé de la ville, dont Mbandaka, Bolenge et Wangata, où au moins 16 acteurs humanitaires y sont opérationnels. Sept zones de santé (Ingende,
Bikoro, Bolomba, Iboko Lilangabobangi, Lolangamapoko, et Tondo) autour de Mbandaka ont également été mises en alerte. Le Ministère de la Santé, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) y mettent en œuvre des activités de préparation opérationnelle afin de pouvoir faire face à une expansion de l’épidémie au-delà de Mbandaka.

Le 7 mai, le Ministre de la Santé, accompagné de représentants d'agences des Nations Unies, a séjourné à Mbandaka pour s’enquérir de la réponse et des défis à relever pour endiguer la maladie. Du 30 mai au 4 mai, la Coordonnatrice humanitaire adjointe, Suzanna Tkalec, y avait séjourné pour échanger avec les autorités provinciales et les partenaires humanitaires.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.