Aller au contenu principal

Cluster Education République démocratique du Congo: Education dans les urgences Plan de renforcement des capacités

Pays
RD Congo
Sources
Education Cluster
+ 1
Date de publication
Origine
Voir l'original

Contexte

Situation humanitaire

La République démocratique du Congo (RDC) demeure l’une des crises humanitaires les plus complexes et prolongées au monde. Si la situation est restée relativement stable ou s’est améliorée dans certaines régions en 2021, les conflits armés et les catastrophes naturelles continuent de provoquer des mouvements de population importants dans l’est du pays ainsi que de nombreux incidents de protection, en particulier dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri où l’état de siège a été instauré en mai 2021.

La RDC abrite l'un des nombres les plus élevés de personnes déplacées au monde et le plus nombreux sur le continent africain. Le pays compte 5,5 millions de personnes déplacées internes, quelques 1,2 million de personnes retournées et 517 140 personnes réfugiées et demandeurs d’asile des pays voisins. En 2021 seulement, il est estimé que 1,5 million de personnes se sont déplacées en raison principalement d’attaques, d’affrontements armés ou de conflits fonciers et intercommunautaires.
Un certain nombre de ces personnes ont dû se déplacer plusieurs fois du fait de la persistance des violences.

Les violences basées sur le genre (VBG) et les violations graves contre les droits de l’enfant restent également des problématiques majeures. Entre janvier et septembre 2021, 74 275 cas de VBG ont été notifiés, soit une augmentation de 73 pour cent par rapport à la même période en 2020. Les femmes et les filles sont majoritairement touchées (94 pour cent des cas). Pendant cette même période, 1540 violations graves des droits des enfants en temps de conflit armé ont été documentées ce qui continue de montrer que les enfants sont particulièrement affectés par ces conflits. La RDC demeure le premier pays au monde au regard du nombre de personnes en insécurité alimentaire aigüe, avec 27 millions de personnes affectées. Les personnes en phases de crise et d’urgence (phases de l’IPC 3 ou plus) se trouvent principalement dans les régions affectées par des conflits et mouvements de population et des épidémies.