Skip to main content

République centrafricaine: Monitoring de protection - Analyse annuelle 2021

Countries
CAR
Sources
COOPI
+ 3 more
Publication date
Origin
View original

MÉTHODOLOGIE

Dans le contexte de crise prolongée en RCA, le HCR a poursuivi la mise en œuvre de son monitoring de protection à base communautaire en collectant et en documentant des incidents et des alertes de protection via ses relais communautaires et informateurs clés. A cette fin, le HCR maintient un accord avec trois partenaires de protection (COOPI, Finn Church Aid et INTERSOS) qui supervisent et forment ces différentes structures communautaires.

Au cours de 2021, les équipes de monitoring de protection et les structures communautaires impliquées ont travaillé conjointement pour consolider l’environnement de protection des civils (protection par la présence) et ont renforcé leur présence avec au total 68 moniteurs de protection (dont 16 femmes).

Les partenaires de l’UNHCR disposent de 4 outils de collecte de données de protection formalisés visant à améliorer la compréhension des corrélations entre l’environnement de protection et les risques de protection auxquels la population civile est confrontée, tant au niveau individuel qu’au niveau communautaire.

Les questionnaires des ménages et des relais communautaires permettent de consulter directement les populations sur leur perception de l’environnement de protection. Les deux autres formulaires permettent de recueillir des informations sur des événements spécifiques ayant un impact direct sur les questions de protection, soit de caractère individuel (questionnaire des incidents de protection) ou collectif (questionnaire des alertes de protection).

Les alertes de protection tels que les affrontements entre groupes armés, les déplacements forcés de population, les incursions de groupes armés, les exactions généralisées contre la population civile et les catastrophes naturelles constituent les incidents de protection à grande ampleur. Les enquêtes de perception s’articulent autour de sept thèmes principaux.

Les formulaires des incidents individuels de protection et les alertes collectives enregistrent, entre autres, les auteurs présumés, le groupe de population civile affecté et le type de violation des droits de l’homme sans inclure d’informations à caractère personnel permettant d’identifier la victime/survivant(e)