Saltar al contenido principal

Proche-Orient : le DFAE se désengage financièrement de l’Initiative de Genève

Países
Suiza
+ 1
Fuentes
Govt. Switzerland
Fecha de publicación
Origen
Ver original

La Suisse soutient l'Initiative de Genève (IG) depuis sa création en 2003. Sur la base des conclusions d'une évaluation externe, le DFAE a décidé de progressivement se désengager financièrement de l'IG, qu'elle soutient au travers de deux ONG locales. Dans le cadre de son Programme de coopération 2021-2024, la Suisse reste pleinement engagée en faveur du dialogue et de la paix au Proche-Orient. Elle soutient la vision formulée par le Conseil de sécurité de l'ONU d'une région où deux États démocratiques, Israël et la Palestine, vivent côte à côte en paix à l'intérieur de frontières sûres et reconnues. Cette position, réaffirmée par le Conseil fédéral en octobre 2020, est ancrée dans la Stratégie MENA 2021-2024.

A travers l'Initiative de Genève (IG), la Confédération a soutenu les efforts des sociétés civiles israélienne et palestinienne qui ont débouché en 2003 sur l' Accord de Genève ainsi que ses annexes. Cet accord était un document de référence important et a démontré que des options concrètes pour une solution à deux Etats sont possibles. Le soutien de la Suisse à l'IG depuis 2003 se monte à quelque 18 millions de francs.
Sur la base de recommandations d'une première évaluation externe en 2009, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a néanmoins progressivement diminué son soutien financier à l'IG au fil des années, passant de 1 million de francs en 2009 à 180'000 francs en 2021.

En outre, le DFAE réévalue régulièrement ses engagements avec ses partenaires de mise en œuvre. Il s'agit de s'assurer que l'argent du contribuable est utilisé de manière ciblée et avec impact. Dans ce cadre, et suivant l'avis du Conseil fédéral à la motion Imark (18.3867), le DFAE a mandaté une nouvelle évaluation externe de l'IG en 2020.

Les conclusions de l'évaluation sont claires: si l'objectif de l'IG est aligné avec la position suisse pour une solution à deux Etats, son efficacité et son impact ont aujourd'hui diminué alors que l'initiative était au début importante et pertinente. L'évaluation note notamment la faible pertinence de l'IG par rapport au contexte politique actuel, constatant que nombre d'acteurs concernés voient sa logique détachée de la réalité présente. Elle manque aussi d'appui politique tant en Israël que dans le Territoire palestinien occupé. Sur la base de ces conclusions et conformément aux principes de collaboration avec les ONG énoncés dans la stratégie MENA, y compris la réduction de leur nombre, le DFAE a décidé de se désengager financièrement de l'IG. Ce désengagement s'étalera sur une période de deux ans, jusqu'à fin 2023, pour permettre à l'IG de s'y préparer.

Solution à deux Etats

La Suisse s'engage déjà pour de nouvelles initiatives de promotion du dialogue et de la paix innovantes qui présentent un plus grand potentiel d'impact. La Suisse affectera le financement de l'IG à ces nouveaux projets à partir de 2023. Les activités de promotion de la paix sont mises en œuvre en parallèle aux activités humanitaires et de développement, dans le cadre du Programme de Coopération Proche-Orient 2021-2024.

Malgré les obstacles nombreux, la Suisse est convaincue que seule une solution à deux États, négociée par les deux parties, conformément au droit international et aux paramètres convenus au niveau international, y compris les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, peut conduire à une paix durable entre Israéliens et Palestiniens.

Informations complémentaires

Stratégie MENA 2021-2024
Programme de coopération suisse pour le Proche-Orient 2021--2024 (en)

Final Report: External Evaluation of the Geneva Initiative 2010-2020 (en)(pdf, 2077kb)

Contact

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél. Service de communication: +41 58 462 31 53
Tél. Service de presse: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE