Aller au contenu principal

Cadre de l’action anticipatoire Pilote au Niger : Sècheresse, Version approvée du 5 Janvier 2022

Pays
Niger
Sources
OCHA
Date de publication

Aperçu

Résumé exécutif

Ce document présente le cadre de l'action anticipatoire collective et pilote au Niger. Il intègre des dispositions préconvenues pour les prévisions et les déclencheurs, un plan d'action, le financement ainsi que les modalités d’apprentissage commune.

Le changement climatique est l’une des menaces les plus graves qui pèsent sur le Niger, avec des impacts significatifs sur l’économie et les moyens de vie des populations. La note conceptuelle de ce pilote couvre comme choc climatique la sécheresse. Les Sécheresses affectent un nombre important de personnes dont les conditions de vie seront affectées et d’autre part, par des expériences et par la disponibilité d’outils éprouvés de prédiction des sécheresses.1 D’autres chocs peuvent être ajoutés dans le futur.

L'objectif de ce projet pilote est d’utiliser des prévisions d’une éventuelle sècheresse grave au Niger pour déclencher des actions humanitaire collective anticipatoire, à travers un paquet d’activités multisectorielles, qui réduit l’impact humanitaire de la sécheresse sur des personnes exposées.

Chronologie de la crise (Crisis timeline) : Sur le plan climatique, le Niger connaît des périodes de pluie et de sécheresse. Ces périodes sont également associées à des hausses saisonnières des besoins humanitaires.
Par exemple, la saison des pluies coïncide avec la période de soudure et donc des besoins humanitaires car les stocks de nourriture sont presque épuisés par la récolte précédente. Pour ce pilote, les partenaires ont établi une chronologie de crise pour répondre à la question : Comment une grave sécheresse modifie-t-elle l'intensité et le timing des besoins humanitaires au Niger à travers les bénéficiers des partenaires de ce pilote ?

Deux choses deviennent évidentes. Premièrement, en cas de sécheresse grave, les besoins humanitaires surviennent souvent plus tôt que d'habitude et avec une plus grande intensité. Deuxièment, deux fenêtres d'opportunités se présentent pour des actions anticipatoires : une première fenêtre pour un paquet d'interventions principalement axées sur le sauvetage de la récolte, c'est-à-dire pour préparer l'agriculture et les jardins maraîchers à exploiter au maximum les pluies déficitaires. Compte tenu du délai de préparation opérationnelle, ces activités devraient être financées idéalement au cours du premier trimestre de l'année. Une deuxième fenêtre permettra ensuite de mettre en place un ensemble d'interventions ciblant plus directement les personnes les plus vulnérables à la sécheresse grâce à une intervention multidimensionnelle. Ces activités sont idéalement financées au cours du deuxième trimestre de l'année.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.