Skip to main content

Point sur la situation alimentaire au Sahel (PSA) Bulletin mensuel d’information sur le prix des céréales : Niger - Mali - Burkina Faso - Suivi de campagne n° 247 - Novembre 2021

Countries
Mali
+ 2 more
Sources
Afrique Verte
Publication date
Origin
View original

Début Novembre, la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est marquée par une hausse contrastée pour le mil et le sorgho en ce moment de récoltes dans les 3 pays.

Au Niger, l’évolution des prix des céréales est variable selon les produits. On observe une stabilité générale pour le riz, une baisse pour le sorgho et le maïs. S’agissant du mil, la situation est contrastée, les prix sont en baisse sur deux marchés et en hausse sur trois autres en ce moment de post-récolte. Les mouvements à la baisse ont été observés pour : i) le mil à Dosso (-8%) et Zinder (-7%) ; ii) le sorgho à Dosso (-22%), Zinder (-14%), Maradi (-4%) et Tillabéry (-2%) et iii) le maïs à Dosso (-21%), Zinder (-18%), Tillabéry (-16%) et Niamey (-9%). Les hausses ont été enregistrées uniquement pour le mil à Niamey (+17%), à Maradi (+9%) et à Tillabéry (+4%). La hausse du prix du mil est liée à la forte demande en vue de la reconstitution des stocks.

Au Mali, l’amorce de baisse des prix est entamée. Toutefois, la situation présente encore une fluctuation marquée par la stabilité pour certains produits sur certains marchés, quelques cas de hausse et la baisse pour d’autres. Les hausses ont été observées pour : i) le mil à Bamako uniquement (+16%) ; ii) le sorgho à Bamako (+6%) et Kayes (+5%). Les baisses ont été observées pour : i) le maïs à Bamako (-16%), à Kayes et Sikasso (-8%) ; ii) le riz local à Ségou uniquement (-1%) et iii) le riz importé à Gao (-3%). Ailleurs les prix sont restés stables. Le riz importé continue à être absent à Tombouctou et le sorgho sur le marché de Gao.

Au Burkina, la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est marquée par une fluctuation entre la hausse et la stabilité pour le riz, le mil et le sorgho avec une tendance à la hausse plus forte pour le mil et le sorgho. En ce qui concerne, le maïs les prix sont à la baisse. Les hausses ont été enregistrées pour : i) le mil, à Ouagadougou (+12%), Pouytenga (+10%), Dédougou (+8%) et Dori (+4%) ; ii) le sorgho à Pouytenga (+21%), Ouagadougou (+20%), Dori (+13%), Kongoussi (+5%) et Dédougou (+3%) et iii) le riz à Fada (+5%), Ouagadougou et Dori (+3%). Les variations à la baisse ont été enregistrées uniquement pour le maïs à Bobo (-2%), Kongoussi (-4%), Pouytenga (-5%), Dori (-6%), Nouna (-10%), Dédougou (-11%) et Ouagadougou (-17%).