Saltar al contenido principal

Cameroun : le Groupe de la Banque africaine de développement accorde plus de 38 millions de dollars pour la gestion des eaux pluviales et l’hygiène à Yaoundé

Países
Camerún
Fuentes
AfDB
Fecha de publicación
Origen
Ver original

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement a accordé, mardi à Abidjan, un prêt de 38,55 millions de dollars américains au Cameroun pour le financement du Projet complémentaire d’assainissement durable de la ville de Yaoundé (PCADY).

Le projet, d’un coût global de 42,84 millions de dollars, sera financé, d’une part, pour 38,55 millions de dollars par le Fonds africain de développement, le guichet de financement concessionnel du Groupe de la Banque, et, d’autre part, par une contribution de 4,28 millions du gouvernement camerounais.

Le Fonds pour l’environnement mondial fournira une contribution additionnelle de huit millions de dollars.

L’objectif du projet, qui sera exécuté à Yaoundé, la capitale politique du Cameroun (la communauté urbaine et sept communes d’arrondissement), est d’améliorer de façon durable les conditions de vie des populations en renforçant la gestion des eaux pluviales et l’hygiène et en assurant une intégration harmonieuse des infrastructures.

Le projet consistera notamment à aménager un bassin d’écrêtage des crues et un canal sur la rivière Djoungolo ainsi qu’à construire le dalot situé en face de la voirie municipale (Avenue Charles Atangana) raccordant le canal de la rivière Mingoa à la rivière Mfoundi.

Le projet vise aussi au renforcement et à l’élargissement des voies longeant les berges du canal construit sur la rivière Abiergue, à réhabiliter la Rue du Mfoundi donnant accès au marché éponyme, dégradée lors des travaux de construction du canal.

Il contribuera à l’aménagement d’une place pour améliorer les conditions de vie des populations : des aires sportives (foot, basket et volley), un espace boisé piétonnier, une maison des femmes et une autre des jeunes, des kiosques, du mobilier urbain, un parking, un poste de police, des toilettes, le déploiement de bacs à ordures, l’éclairage public, ainsi qu’un espace clôturé et sécurisé pour l’épanouissement des femmes, des jeunes et de toute la population, en particulier celle des quartiers densément peuplés.

Le projet permettra enfin d’apporter des appuis institutionnels et de renforcer les capacités de ministères techniques, des communes et autres intervenants dans la pré-collecte et la valorisation des déchets.

Les quelque trois millions d’habitants de Yaoundé bénéficieront d’une diminution des effets des inondations, de l’amélioration de la fluidité du trafic urbain, de la diminution des tas d’ordures ménagères et de la fin des interruptions de la circulation en cas de fortes pluies habituellement observées au niveau de l’Avenue Kennedy et de la poste centrale.

Le projet s’inscrit dans la continuité des objectifs visés par les phases 1 et 2 du Projet d’assainissement de Yaoundé (PADY), tout en apportant les ajustements nécessaires pour accroître les résultats escomptés.

Le projet est aligné sur la Stratégie nationale de développement 2020-2030 et le Document de stratégie-pays 2015-2020 de la Banque africaine de développement pour le Cameroun, étendu à 2022. Il est en cohérence avec la Stratégie décennale de la Banque, en particulier l’une des cinq grandes priorités stratégiques des « High 5 » : améliorer la qualité de vie des populations en Afrique.

Contact:

Contact médias : Romaric Ollo HIEN I Département de la communication et des relations extérieures I Courriel : O.HIEN@AFDB.ORG