Skip to main content

Haïti : Perspectives sur la sécurité alimentaire - Octobre 2021- Mai 2022 ; L’instabilité sociopolitique accentue les besoins d’aide alimentaire déjà élevés après le séisme

Countries
Haiti
+ 1 more
Sources
FEWS NET
Publication date
Origin
View original

MESSAGES CLÉS

• Le climat sécuritaire s’est détérioré depuis le début du mois de septembre. Les activités criminelles et les enlèvements contre rançons se sont intensifiés. Cela, ajouté à la rareté persistante du carburant, a poussé la population à adopter des journées de grève entrainant la paralysie des activités économiques, principalement dans les grandes villes, entrainant la perturbation du transport public, entrepôts, entreprises et écoles.

• L’irrégularité dans la distribution spatio-temporelle des pluies, les effets résiduels du séisme et de la dépression tropicale Grace sur la production agricole respectivement dans le Sud, la Grand ’Anse, les Nippes et le Sud-est, se caractérisant par la perte de biens productifs, y compris des intrants, entre autres, limitent la performance de la campagne agricole d’automne.

• Le taux de change gourde/dollar continue de se déprécier amplifiant la volatilité du pouvoir d’achat des ménages. Les prix des produits alimentaires importés, fortement corrélés au taux de change du marché informel, restent significativement au-dessus de la moyenne.

• Les zones affectées par le séisme (Sud, Nippes, Grand ‘Anse) et la dépression tropicale Grace (Sud-est), celles où les récoltes seront inférieures à la moyenne (Nord-Ouest, Nord-Est, Haut-Plateau, Haut-Artibonite, Ouest), et Port-auPrince, sous l’emprise des gangs, seront en Crise (IPC Phase 3), les ménages encore contraints d'adopter des stratégies de crise (consommation des récoltes précoces ou des semences, vente de bois, réduction de la qualité et/ou de la quantité des repas, etc.) pour maintenir leur consommation alimentaire. Dans certaines zones telles que Camp Perrin, Maniche, et Pestel, l’assistance alimentaire permettra aux ménages pauvres de couvrir leurs besoins alimentaires ; ils sont alors en Stress ! (Phase 2 ! de l’IPC).