Saltar al contenido principal

Manuel technique IPC version 3.1 - Preuves et normes pour de meilleures décisions en sécurité alimentaire et nutritionnelle, juillet 2021

Países
Mundo
Fuentes
IPC
Fecha de publicación
Origen
Ver original

AVANT-PROPOS

Au cours des cinq dernières années, le Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC — "Integrated Food Security Phase Classification") a gagné en importance jusqu'à devenir une démarche analytique d'une utilité et d'un dynamisme croissants. Le présent manuel technique IPC version 3.1 représente l'aboutissement d'un processus de deux ans conçu pour accroître à la fois le rayonnement et la portée de l'IPC.

Ce volume fournit un guide complet à l'intention des professionnels de l'IPC, tant débutants qu'expérimentés; il intègre une vue d'ensemble de l'IPC en tant qu'approche destinée aux décideurs, à laquelle s'ajoutent des sections techniques d'intérêt pour l'analyste IPC.

L'expansion des échelles IPC montre à quel point le dynamisme de l'IPC s'est accru. Depuis la production du manuel technique IPC version 2.0, le nombre d'échelles IPC est passé d'une à trois, l'échelle IPC de l'insécurité alimentaire aiguë s'accompagnant dorénavant des échelles de l'insécurité alimentaire chronique et de la malnutrition aiguë. Avec des approches analytiques et des protocoles communs au travers des trois échelles, un analyste maîtrisant une d'entre elles sera immédiatement familier des autres. Pour prolonger cet élan, l'introduction d'une démarche analytique complètement intégrée des trois échelles est prévue dans le cadre de la prochaine édition du manuel IPC.

Le manuel technique IPC version 3.1 comporte également des améliorations portant sur certains outils et procédures; cela concerne notamment les classifications en état de famine, les classifications des zones où le niveau d'accès pour la collecte de preuves est limité ou inexistant, et la fiabilité des preuves. Prises dans leur ensemble, ces améliorations servent le double-objectif qui s'est trouvé au cœur de l'IPC depuis son introduction: une démarche qui soit techniquement rigoureuse et réalisable sur le terrain.

À titre indicatif de l'intérêt et de l'institutionnalisation croissants de l'IPC au niveau mondial, nous constatons avec satisfaction que les structures formelles qui soutiennent celui-ci se sont développées en vue de maintenir le même élan. La composition du comité de pilotage mondial de l'IPC s'est étendue de 8 à 15 partenaires mondiaux pour inclure Action contre la faim (ACF), le Fond des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), le Groupe sectoriel [cluster] mondial Nutrition et quatre entités régionales intergouvernementales: le Comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), l'Intergovernmental Authority on Development (IGAD), le Sistema de la Integración Centroamericana (SICA) et le Southern African Development Community (SADC). Ce partenariat mondial élargi se reflète dans la présence, entre autres, du Groupe technique consultatif et des Groupes de travail techniques sur la sécurité alimentaire et la nutrition, tout un chacun ayant joué un rôle-clé dans la préparation du manuel technique IPC version 3.1. Ce manuel est représentatif de notre engagement collectif, commun, dans la lutte contre l'insécurité alimentaire et la malnutrition où qu'ils se produisent à l'aide de l'IPC afin de permettre une prise de décision fondée sur un consensus et sur des informations probantes.

Le Comité de pilotage mondial de l'IPC