Aller au contenu principal

Bulletin sur le criquet pèlerin No. 516 (4 octobre 2021)

Pays
Éthiopie
+ 11
Sources
FAO
Date de publication
Origine
Voir l'original

No. 516 4 OCTOBRE 2021

REGION OCCIDENTALE : CALME SITUATION. Larves et ailes Oars issus d'une reproduction locale au Mali et au Tchad. PREVISIONS. Aucun développement significatif.

REGION CENTRALE : MENACE SITUATION. Les operations de lutte se poursuivent dans le nord de la Somalie (9 972 ha traites) et ont commence dans l'est de l'Ethiopie (3 657 ha) contre quelques petits essaims immatures residue's issus de la reproduction printaniere; des bandes larvaires et de nouveaux essaims immatures se Torment dans le nord-est (Afar) et le nord (Tigre, Amhara) de l'Ethiopie °Ca la prospection et la lutte ont ete limitees en raison des difficultes d'acces et de l'insecurite; des bandes larvaires se forment a Djibouti. Des bandes larvaires et des essaims se forment dans l'interieur du Yemen (417 ha) ou la lutte est limitee par les apiculteurs. Reproduction a petite echelle au Soudan (1 400 ha) avec quelques groupes de larves et d'ailes. Ailes isoles en Egypte.
PREVISIONS. D'autres essaims immatures se formeront dans le nord-est et le nord de l'Ethiopie et se deplaceront vers la cote de la mer Rouge de l'Erythree et Pest de l'Ethiopie, y compris les zones adjacentes du nord de la Somalie. La maturation et la reproduction auront lieu avec l'arrivee des pluies dans ces deux destinations. Quelques petits essaims pourraient egalement se former a Djibouti et se deplacer vers la Somalie. D'autres petits essaims se formeront dans l'interieur du Yemen, dont certains pourraient se deplacer vers la cote du golfe d'Aden et la cote de la mer Rouge du Yemen et de l'Arabie saoudite pour la reproduction hivernale, tandis que d'autres pourraient faire la traversee vers la Somalie septentrionale. Quelques petits groupes pourraient se former au Soudan et se déplacer vers la cote de la mer Rouge pour la reproduction hivernale.

REGION ORIENTALE : CALME
SITUATION. Absence de criquets.
PREVISIONS. Aucun développement significatif.

De nouveaux essaims se forment dans le nord-est de l'Ethiopie

La situation acridienne reste preoccupante dans la Come de l'Afrique et au Yemen. Tel que cela avait ete anticipe, de nouveaux essaims immatures ont commence a se former apres mi-septembre dans les aires de reproduction estivale du nord-est de l'Ethiopie et fres probablement dans les zones adjacentes des hauts-terres septentrionales 06 des bandes larvaires ont ete signalees. L'echelle de la reproduction n'est pas bien connue, et les operations de lutte n'ont pas pu etre realisees en raison de l'insecurite. Bien que des operations de terrain limitees aient commence a reprendre fin septembre dans certaines zones, d'autres petits essaims immatures se formeront en octobre dans les regions Afar, Tigre et Amhara en Ethiopia Avec le dessechement de la vegetation, ils migreront en direction du Nord, a travers les hautes terres, vers l'Erythree et la cote de la mer Rouge, ainsi qu'en direction de l'Est, peut-etre parfois a travers Djibouti vers Pest de l'Ethiopie et le nord de la Somalie. Les pluies d'octobre attendues dans la region Somali dans Pest de l'Ethiopie et sur les plateaux et les zones cotieres adjacents de la Somalie septentrionale permettront aux essaims issus de la reproduction estivales et aux derniers essaims issus de la reproduction printaniere de devenir matures et de pondre, donnant lieu a des closions et à la formation de bandes larvaires à partir de début novembre environ. De même, les essaims qui atteindront la côte de la mer Rouge de l’Érythrée depuis le nord de l’Éthiopie deviendront probablement matures et se reproduiront avec les premières pluies de l’hiver. Bien que des opérations de lutte limitées aient été réalisées dans l’intérieur du Yémen, on s’attend à ce que d’autres petits essaims se forment et se déplacent vers les zones côtières le long de la mer Rouge et du golfe d’Aden pour finir par s’y reproduire. Quelques essaims pourraient faire la traversée vers le nord de la Somalie, tandis que les essaims atteignant la côte de la mer Rouge au Yémen pourraient poursuivre vers les zones côtières adjacentes du sud-ouest de l’Arabie saoudite. Ailleurs, la situation est calme.