Aller au contenu principal

Ebola : trois nouveaux cas confirmés dont un décès dans le nord-est de la RDC

Pays
RD Congo
Sources
UN News
Date de publication
Origine
Voir l'original

Trois nouveaux cas de maladie à virus Ebola dont un décès ont été confirmés par les autorités sanitaires congolaises, portant le total à cinq cas et trois décès confirmés au cours des dix derniers jours, dans la province du Nord-Kivu (nord-est) de la République démocratique du Congo (RDC), a indiqué lundi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Au 16 octobre 2021, 3 nouveaux cas confirmés dont 1 décès dans l’aire de santé de #Butsili portant le cumul à 5 cas confirmés avec 3 décès », a fait savoir le bureau de l’OMS en RDC dans un tweet.

Selon l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU, 369 contacts identifiés et 308 contacts sont suivis par les services sanitaires congolais.

Limiter la propagation du virus Ebola

Le Ministère congolais de la santé a annoncé le 8 octobre dernier la détection d’un nouveau cas d’Ebola dans la zone de santé de Butsili, dans la province du Nord-Kivu, où une précédente épidémie s’est officiellement terminée le 3 mai 2021.

Le cas confirmé, un garçon de deux ans, est décédé le 6 octobre dans un centre de santé local. Il vivait au sein de la même communauté où trois membres d’une famille sont décédés en septembre après avoir ressenti des symptômes analogues à ceux d’Ebola.

« Un travail intense est mené par les équipes de la prévention de contrôle de l’infection pour limiter la propagation du virus Ebola », a la suite de cette 13e épidémie d’Ebola assure l’OMS.

Ces équipes conjointes, OMS et congolaises, décontaminent les formations sanitaires, ménages, lieux publics et lieux spécifiques autour des cas confirmés, probables ou suspects.

Plus largement, « l’OMS soutient la RDC en fournissant les médicaments spécifiques pour le traitement des patients et du matériel pour le labo », a également tweeté le Bureau de l’OMS en RDC.

La vaccination pour cette 13e épidémie d’Ebola a commencé le 13 octobre A noter qu’une vaccination contre Ebola a commencé le 13 octobre dernier dans la province du Nord-Kivu.

Pour endiguer la propagation du virus, l’objectif est de vacciner les personnes à risque, parmi lesquelles les contacts des cas confirmés et les premiers intervenants.

Beni était l’un des épicentres de l’épidémie d’Ebola de 2018-2020 dans l’est de la République démocratique du Congo. Cette localité se situe à environ 50 km de la ville de Butembo, qui a été le théâtre d’une épidémie cette année.

Selon l’OMS, des cas sporadiques peuvent survenir après une épidémie majeure, mais davantage de séquençage génomique est nécessaire pour déterminer si ce dernier cas est lié aux précédentes épidémies.

La 10ème épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, qui a duré près de deux ans, est la deuxième plus grande épidémie dans le monde.

Au moment où elle s’est terminée, on comptait 3481 cas, 2299 décès et 1162 survivants. La 12ème épidémie d’Ebola dans le pays, qui a eu lieu à et autour de la ville de Butembo, s’est terminée au bout de trois mois avec 11 cas confirmés, un cas probable et six décès.