Aller au contenu principal

Équipe d'Europe: 34 milliards d'euros décaissés à ce jour pour lutter contre la COVID-19 chez les pays partenaires

Pays
Monde
Sources
EC
Date de publication
Origine
Voir l'original

Depuis la survenue de la pandémie de COVID-19, début 2020, l'UE, ses États membres et les institutions financières européennes, regroupés sous le vocable de l'«équipe d'Europe», ont déboursé 34 milliards d'euros pour venir en aide aux pays partenaires dans la lutte contre la pandémie et ses conséquences, tenant ainsi leurs promesses au moyen de résultats concrets Ces fonds décaissés dépassent déjà largement les 20 milliards d'euros initialement promis au printemps 2020 pour l'ensemble de mesures de soutien de l'équipe d'Europe, dont le montant est désormais supérieur à 46 milliards d'euros.

Jutta Urpilainen, commissaire chargée des partenariats internationaux, a déclaré: «Au printemps de l'an dernier, le monde faisait face à une crise sans précédent. La communauté internationale se devait de répondre d'une même voix. L'équipe d'Europe a répondu en mettant en commun son expertise et ses ressources, et en s'appuyant sur ses diverses forces afin d'apporter un soutien mieux ciblé et plus efficace. Nous avons aussi adapté les programmes de l'UE pour mieux répondre aux besoins des pays en développement. L'équipe d'Europe peut se targuer d'avoir mobilisé un tel arsenal de mesures de soutien en tout juste un an afin de venir en aide à nos partenaires dans le monde entier.»

L'équipe d'Europe a d'ores et déjà mobilisé une aide pour plus de 130 pays. Sur un total de 46 milliards d'euros, un montant de 34 milliards d'euros avait été décaissé en avril 2021. 1,8 milliard d'euros pour apporter des réponses d'urgence aux besoins humanitaires, 6,3 milliards d'euros pour renforcer les systèmes de santé, d'approvisionnement en eau et d'assainissement, et 25,8 milliards d'euros pour atténuer les conséquences sociales et économiques de la pandémie, y compris pour ce qui est des pertes d'emplois et de l'éducation.

L'état actuel des décaissements liés aux engagements par région en avril 2021 est le suivant:

Pays relevant de la politique de voisinage: 10,3 milliards d'euros sur 13,8 milliards d'euros
Afrique subsaharienne: 6,7 milliards d'euros sur 8,1 milliards d'euros
Balkans occidentaux et Turquie: 4,9 milliards d'euros sur 5,8 milliards d'euros
Asie et Pacifique: 2,7 milliards d'euros sur 3,2 milliards d'euros
Amérique latine et Caraïbes: 1,5 milliard d'euros sur 3 milliards d'euros
Afrique, Caraïbes et Pacifique, régional: 445 millions d'euros sur 658 millions d'euros
Territoires d'outre-mer et Groenland: 203 millions d'euros sur 627 millions d'euros
Programmes mondiaux: 5,1 milliards d'euros sur 7,5 milliards d'euros
En outre, la contribution de l'équipe d'Europe englobe des garanties (2,1 milliards d'euros sur 3,3 milliards d'euros).

L'UE a également joué un rôle de premier plan dans la mise en place du mécanisme COVAX, la seule initiative mondiale en faveur d'une distribution équitable des vaccins dans le monde entier, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. En juin 2021, la contribution de l'équipe d'Europe au mécanisme COVAX dépassait les 3 milliards d'euros.

En ce qui concerne les décaissements, l'équipe d'Europe avait décaissé jusqu'en avril 2021 74 % des 46 milliards d'euros engagés. En janvier 2021, les décaissements avaient atteint les 26,2 milliards d'euros, contre 34 milliards d'euros en avril 2021 (+ 7,8 milliards d'euros).

Contexte

Les mesures de soutien de l'équipe d'Europe ont été inaugurées le 8 avril 2020 par la présidente von der Leyen pour venir en aide aux pays partenaires de l'UE dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 et ses conséquences. Le soutien financier initialement promis s'élevait à 20 milliards d'euros environ et combinait des ressources provenant de l'UE, de ses États membres et d'institutions financières, en particulier de la Banque européenne d'investissement et de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement.

Les engagements financiers ont doublé par la suite, pour s'élever à 40,5 milliards d'euros en janvier 2021. En avril 2021, ils avaient encore augmenté, passant à 46 milliards d'euros.

Cette aide mondiale collective est axée sur 1) l'intervention d'urgence et les besoins humanitaires immédiats; 2) le renforcement des systèmes de santé, d'approvisionnement en eau, d'assainissement et de nutrition, et 3) l'atténuation des conséquences sociales et économiques de la pandémie.