Aller au contenu principal

Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes (ONU-Femmes) - Plan stratégique 2022-2025 (UNW/2021/6)

Pays
Monde
Sources
UN Women
Date de publication
Origine
Voir l'original

Résumé

Le Plan stratégique 2022-2025 vise à orienter les travaux d’ONU-Femmes pour les quatre prochaines années, en vue de réaliser les objectifs de développement durable d’ici à l’échéance de 2030. Il présente la manière dont ONU-Femmes tirera parti de son triple mandat unique, qui englobe l’appui à l’établissement de normes, la coordination du système des Nations Unies et les activités opérationnelles, pour mobiliser une action urgente et soutenue en faveur de l’égalité femmes-hommes et de l’autonomisation de toutes les femmes et les filles et pour concourir à la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

À l’heure où la COVID-19 a aggravé tous les aspects des inégalité de genre, il faut prendre des mesures fortes et accroître le financement accru pour reconstruire en mieux et selon le principe de l’égalité, de manière à répondre aux besoins de toutes les femmes et de toutes les filles et à ne laisser personne de côté.

Élaboré à partir de consultations approfondies, le Plan stratégique s’appuie sur l’analyse des progrès accomplis et des problèmes persistants, notamment les recommandations issues de l’examen et de l’évaluation, après 25 ans, des suites données à la Déclaration et à la Plateforme d’action de Beijing, ainsi que les enseignements tirés de la première décennie d’activité d’ONU-Femmes.

Compte tenu du caractère interdépendant des problèmes mondiaux, ONUFemmes privilégiera des approches intégrées pour s’attaquer aux causes profondes de l’inégalité et encourager des changements systémiques plus larges dans ses domaines d’action thématiques : la gouvernance et la participation à la vie publique ; l’avancement économique ; l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles ; les femmes et la paix et la sécurité, l’action humanitaire et la réduction des risques de catastrophe.

Pour atteindre cet objectif, ONU-Femmes poursuivra sa transformation opérationnelle afin d’améliorer son efficacité et sa productivité organisationnelles en affinant davantage son modèle d’activité, ses modalités de mise en œuvre et sa structure institutionnelle, en vue de pouvoir fournir des résultats à grande échelle, en tant que partenaire clé du système des Nations Unies pour le développement repositionné.

I. Vue d’ensemble

1. Élaboré en pleine pandémie mondiale, le Plan stratégique 2022-2025 vise à orienter les travaux d’ONU-Femmes pour les quatre prochaines années, en vue de réaliser les objectifs de développement durable d’ici à l’échéance de 2030. Dans les différentes sections du présent document, nous examinons les progrès mondiaux et les problèmes qui continuent de se poser dans la réalisation de l’égalité des genres et de l’autonomisation des femmes, et nous présentons la stratégie ambitieuse qu’ONUFemmes suivra pour promouvoir des changements visibles et transformateurs.

2. Alors que les progrès mondiaux en matière d’égalité entre les femmes et les hommes étaient déjà loin d’être satisfaisants, la COVID-19 a exacerbé tous les aspects de l’inégalité et fait reculer les gains durement acquis. Après la pandémie, les pays ont l’occasion de reconstruire en mieux et selon le principe de l’égalité en intégrant l’égalité des genres dans tous les efforts de reconstruction des sociétés et des économies, afin de répondre aux besoins de toutes les femmes et de toutes les filles et de ne laisser personne de côté. Il faudra pour cela faire preuve d’une volonté politique inébranlable, accroître le financement et mettre l’accent sur des mesures fortes propres à accélérer le changement, ce à quoi ONU-Femmes s’emploiera activement dans le cadre de son Plan stratégique.

3. Le triple mandat d’ONU-Femmes, ainsi que son réseau mondial et son expertise approfondie en matière d’élaboration de politiques et de programmes, lui accordent une capacité unique pour : i) aider les États Membres à renforcer les normes et règles internationales relatives à l’égalité des genres et à l’autonomisation des femmes, et intégrer les questions de genre dans d’autres domaines thématiques ; ii) promouvoir la coordination et la cohérence dans l’ensemble du système des Nations Unies afin de renforcer l’application du principe de responsabilité et les résultats en matière d’égalité des genres et d’avancement des femmes ; iii) entreprendre des activités opérationnelles pour aider les États Membres qui en font la demande à transposer les normes et règles internationales dans leurs lois, politiques et stratégies aux échelons régionaux et nationaux. ONU-Femmes peut ainsi tisser des liens entre les acteurs mondiaux, nationaux et locaux afin de créer un environnement propice à la réalisation de l’égalité des genres et à l’autonomisation des femmes dans le monde entier.

4. En tant que vision d’ensemble, le Plan stratégique vise à parvenir à l’égalité des genres, à l’autonomisation de toutes les femmes et les filles et au plein exercice de leurs droits humains. Le Plan stratégique est fondé sur la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, la Déclaration et le Programme d’action de Beijing, les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU concernant les femmes et la paix et la sécurité , le Programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement, et d’autres textes issus de réunions intergouvernementales sur la question, tels que les résolutions de l’Assemblée générale et les conclusions concertées de la Commission de la condition de la femme. Il contribue à la prise en compte des questions de genre dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et au respect des engagements en faveur de l’égalité des genres et de l’autonomisation des femmes pris dans d’autres instruments et résolutions pertinents des organes des Nations Unies.

5. Dans le cadre de l’examen Beijing+25, les États Membres ont appelé tous les acteurs à éliminer les obstacles structurels et les pratiques discriminatoires sousjacents qui freinent les progrès dans le domaine de l’égalité des genres. En réponse à cet appel, et étant donné le caractère interconnecté des problèmes mondiaux, ONU - Femmes privilégiera des stratégies globales pour s’attaquer aux causes profondes de l’inégalité et encourager des changements systémiques plus larges, notamment en appuyant :

  • le renforcement des cadres normatifs mondiaux, ainsi que la prise en compte des questions de genre dans les lois, politiques et institutions ;

  • le financement de la promotion de l’égalité des genres ;

  • les normes sociales positives, notamment par la mobilisation des hommes et des garçons ;

  • l’accès équitable des femmes aux services, aux biens et aux ressources ;

  • les moyens d’expression et d’action et le leadership des femmes ;

  • la production, l’analyse et l’utilisation de statistiques genrées, de données ventilées par sexe et de connaissances ;

  • la coordination du système des Nations Unies en faveur de l’égalité des genres et de l’avancement des femmes.

6. ONU-Femmes s’emploiera à atteindre ces objectifs à l’échelle du système dans ses quatre domaines d’action thématiques : i) la gouvernance et la participation à la vie publique ; ii) l’avancement économique des femmes ; iii) l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles ; iv) les femmes et la paix et la sécurité, l’action humanitaire et la réduction des risques de catastrophe.

7. Le seul moyen d’obtenir des résultats transformateurs en matière d’égalité des genres et d’autonomisation des femmes est de travailler avec des partenaires et de mener des activités par leur intermédiaire, et de veiller à ce que les engagements soient appuyés par un financement durable et par des mécanismes d’application du principe de responsabilité. Dans ce contexte, les mesures visant à approfondir et à étendre les partenariats et à exercer une influence sur les actions et le financement d’autres acteurs sont les pierres angulaires du Plan stratégique.

8. ONU-Femmes est bien placée pour soutenir les États Membres et mobiliser un large éventail de partenaires afin d’apporter des changements durables et transformateurs pour toutes les femmes et les filles. Ses principaux partenaires sont le système des Nations Unies, les organisations de femmes et de jeunes, le secteu r privé, les institutions financières internationales, les organismes de recherche, les médias, les hommes et les garçons, et d’autres parties prenantes.