Перейти к основному содержанию

Niger: Un mécanisme de réponse rapide pour soutenir les personnes déplacées à Tillabéri

Страны
Нигер
Источники
ACTED
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

Entre décembre 2020 et janvier 2021, la région de Tillabéri au Niger et plus précisément le département de Ouallam ont été confrontés à une série d’importants déplacements de personnes suite à des attaques répétées contre les populations civiles. Ces déplacements forcés ont engendré des besoins immenses chez les personnes déplacées.

En laissant tout derrière eux les déplacés internes manquent d’accès aux services de base, à l’eau l’assainissement et l’hygiène et à la protection. ACTED a mis en place avec un consortium de 4 ONG dont Action contre la Faim, Danish Refugee Council et international Rescue Comittee un projet avec un Mécanisme de Réponse Rapide, dit RRM. Ce mécanisme vise à répondre le plus rapidement possible à la suite d’un choc de rétablir un accès aux services de base allant d’un rétablissement de l’accès à l’eau à la distribution de kits d’abri pour favoriser la sécurité.

Une réponse rapide pour subvenir aux besoins de base à Ouallam au Niger

Cette crise a entraîné une augmentation du nombre de personnes et des besoins d’urgence sur le site d’accueil des déplacés, établi dans la commune de Ouallam depuis janvier 2020.

Suite à des évaluations pour déterminer les besoins des personnes les plus vulnérables, ACTED a pu lancer le mécanisme de réponse rapide.

ACTED a distribué des kits contenant des articles ménagers essentiels à 564 ménages et des abris d’urgence à 306 ménages, pour garantir des conditions d’hébergement plus sûres et dignes aux personnes déplacées dès le mois de janvier 2021.

Pour pallier au manque d’accès à l’eau l’assainissement et l’hygiène, ACTED a pu mener des séances d’information sur les meilleures pratiques d’hygiène pour réduire le risque de propagation de maladies hydriques notamment. ACTED prévoit l’acheminement d’eau potable par camion ce qui permettra aux personnes déplacées et hôtes d’avoir 100 m 3 d’eau supplémentaire par jour.

Pendant 28 mois le projet visait à apporter une réponse d’urgence à 159 600 personnes déplacées internes en abris et besoins non alimentaires, en accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène dans les régions de Tillabéri, Tahoua et Diffa avec le soutien de la Direction générale pour la protection civile et les opérations d’aide humanitaire européennes de la Commission européenne.