Saltar al contenido principal

Quel avenir pour les Afghan·e·s fuyant les talibans ? : Questions-réponses [FR/DE]

Países
Afganistán
+ 16
Fuentes
HRW
Fecha de publicación
Origen
Ver original

Mise à jour 09.09.21 : Document actualisé pour tenir compte de la reprise partielle des opérations du Service aérien d’aide humanitaire des Nations Unies à l'aéroport de Kaboul, et de certains vols intérieurs. Selon les médias, un avion de Qatar Airways transportant environ 200 passagers a pu quitter l'aéroport international de Kaboul, le 9 septembre.

La chute de l’Afghanistan aux mains des talibans en août 2021 a provoqué la fuite de dizaines de milliers d’Afghan·e·s, souvent en proie au désespoir. Beaucoup d’autres désireux de s’exiler cherchent toujours un passage sûr pour sortir du pays. D’innombrables Afghan·e·s risquent d’être pris·e·s pour cible pour leur travail ou leur association passés avec les forces de la coalition, l’ancien gouvernement afghan, les programmes de développement international, les médias, la société civile et d’autres organisations de défense des droits humains. Les femmes et les filles et leurs familles, en particulier celles qui craignent de ne plus pouvoir travailler ou étudier, souhaitent également fuir le pays.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) estime à un demi-million le nombre d’Afghan·e·s qui pourraient chercher à quitter leur pays d’ici la fin de l’année 2021. Nombre de ces personnes, qui redoutent des persécutions ou des représailles sous le régime des talibans, placent leurs espoirs dans le droit d’asile ou d’autres recours pour migrer en toute sécurité à l’étranger. Certain·e·s Afghan·e·s se trouvant déjà à l’étranger recherchent une protection temporaire ou un statut juridique permanent dans un pays d’accueil.

Ce document « questions-réponses » analyse les réponses politiques apportées par les gouvernements à la crise des réfugiés en Afghanistan du point de vue des droits humains.

N.B. Dans les questions / réponses ci-dessous, « Afghans » peut être considéré comme synonyme d’ « Afghan·e·s », s’agissant d’hommes et de femmes.

  1. ui a été évacué d’Afghanistan en août ? Qui est resté ?
  2. Les Afghans ont-ils le droit de quitter le pays ?
  3. Tous les Afghans qui quittent le pays peuvent-ils prétendre au statut de réfugié ?
  4. Quels gouvernements se sont engagés à réinstaller les Afghans en tant que réfugiés ?
  5. Quelles autres options les gouvernements ont-ils mis à la disposition des Afghans désireux d’obtenir un visa ?
  6. Pourquoi les gouvernements ont-ils envoyé certains Afghans vers des pays tiers ?
  7. Que devraient faire les gouvernements à l’égard des Afghans se trouvant dans leur pays ?
  8. Que peuvent faire les gouvernements – et les communautés – pour accueillir et intégrer les nouveaux arrivants ?
Human Rights Watch: © Copyright, Human Rights Watch - 350 Fifth Avenue, 34th Floor New York, NY 10118-3299 USA