Saltar al contenido principal

Criquet pèlerin - Mise à jour 29 juillet 2021

Países
Etiopía
+ 7
Fuentes
FAO
Fecha de publicación
Origen
Ver original

BONNES PLUIES À DJIBOUTI ET DANS LE N.E. DE L’ÉTHIOPIE

VUE D’ENSEMBLE. Quelques petits essaims immatures persistent dans le nord-ouest de la Somalie où des opérations aériennes de prospection et de lutte se poursuivent sur le plateau et l'escarpement. La situation est plus incertaine dans le nord-est de l'Éthiopie car les prospections sont désormais limitées par les difficultés d’accès à de nombreuses zones. Suite aux bonnes pluies tombées la semaine dernière dans la région Afar, il est quasiment certain que des essaims sont présents et probablement prêts à pondre. Il est possible que quelques pontes précoces aient déjà eu lieu dans des parties de la région Afar. La situation est probablement similaire dans le sud de Djibouti où des pluies exceptionnellement bonnes sont tombées ces derniers jours. Au Yémen, un essaim immature a atteint la limite méridionale de l'aire de reproduction estivale dans l'intérieur du pays où de bonnes pluies sont récemment tombées.

POURQUOI CELA EST IMPORTANT. Si les opérations de lutte efficaces réalisées dans le nord-ouest de la Somalie ont permis de réduire l'échelle de la migration d'essaims vers le nord-est de l'Éthiopie, les prochains mois seront cruciaux car ils détermineront la poursuite de cette recrudescence. Une reproduction estivale d’une nouvelle génération devrait avoir lieu en août et septembre dans la région Afar en Éthiopie, qui s’étendra probablement aux zones adjacentes du sud de Djibouti. En conséquence, de nouveaux essaims issus de la reproduction estivale pourraient commencer à se former à partir de fin septembre. Au cours des prochaines semaines, la situation pourra sembler calme avec peu de signalements acridiens, cependant que les essaims actuels finissent de pondre et avant que les futures bandes larvaires ne soient détectées. Néanmoins, il est important de maintenir et d'intensifier les prospections pour détecter les sites et l’échelle de la reproduction et de planifier les opérations de lutte.

CONTEXTE. Des infestations importantes subsistent dans des parties de la Corne de l'Afrique, tandis que la situation est calme dans d’autres régions • SOMALIE. Les opérations de lutte aérienne se poursuivent contre quelques essaims immatures subsistant sur l'escarpement et le plateau dans le nord-ouest (Somaliland). Les mouvements d'essaims restent limités en raison des températures plus fraîches sur le plateau et des vents forts.

• ÉTHIOPIE. Aucun signalement acridien suite aux problèmes d'accès dans la région Afar mais il y a des observations d'essaims non confirmées dans quelques zones. D'autres essaims sont probablement présents et la reproduction est imminente dans les zones de pluies récentes. Les opérations aériennes ont été déplacées de Kombolcha à Dire Dawa.

• YÉMEN. Un essaim immature observé plus tôt dans les hautes-terres a atteint la limite méridionale des aires de reproduction estivale près d'Ataq dans l'intérieur. Malgré l'absence de prospections la semaine dernière, on s’attend à ce que la reproduction à petite échelle se poursuive dans des parties de l'intérieur où de bonnes pluies sont tombées.

• ASIE DU S.O. Aucun criquet n'a été observé lors des prospections réalisées récemment en Iran, au Pakistan et en Inde.

À RETENIR. Les opérations de terrain actuellement en cours dans le nord de la Somalie doivent être maintenues, tandis qu’il est nécessaire d’intensifier les prospections dans le nord-est de l’Éthiopie, à Djibouti et au Yémen • Région centrale (PRÉOCCUPANT) – intensifier les opérations dans le nord-est de l’Éthiopie et le sud de Djibouti • Région orientale (CALME) – Poursuivre les prospections estivales (zone indo-pakistanaise)

• Région occidentale (CALME) – Poursuivre les prospections estivales (Sahel septentrional)