Aller au contenu principal

République démocratique du Congo : Note d’informations humanitaires pour la Région du Kasaï 8 juillet 2021

Pays
RD Congo
Sources
OCHA
Date de publication
Origine
Voir l'original

Ce rapport a été produit par OCHA en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il est publié par OCHA et couvre la période du 1er au 30 juin 2021.

FAITS SAILLANTS

  • Plus de 2 000 personnes déplacées et 300 maisons incendiées dans le territoire de Dimbelenge
  • Plus de 8 000 ménages de Kakenge et Bena Leka dans le besoin d’une assistance en relance agricole
  • Le paludisme est la première cause de morbidité dans le Kasaï Central

APERÇU DE LA SITUATION

Kasaï Central : plus de 2 000 personnes déplacées et 300 maisons incendiées dans la zone de santé de Lubunga en territoire de Dimbelenge

Le 9 juin, plus de 2 000 personnes ont fui des affrontements entre les habitants des groupements Bakua Tshiya et Bakua Mayi dans la zone de santé de Lubunga (Territoire de Dimbelenge) selon des sources concordantes. Ces deux communautés se disputent depuis des années le contrôle du lac Fua, riche en poissons.

Au cours de ces affrontements, plus de 300 maisons, se situant en majorité dans le groupement Bakua Tshiya, ont été incendiées. Les personnes déplacées se sont dirigées vers les groupements voisins de Bena Nkelende, Kabeya Kamuanga. Environ 530 déplacés, en majorité des femmes et des enfants, ont trouvé refuge dans la zone de santé Kabeya Kamuanga en province du Kasaï Oriental, selon les chiffres partagés par le bureau central de la zone de santé.

Selon des sources locales, suite au déploiement des forces de sécurité, de timides mouvements de retour sont observés dans la zone. Aucune action de médiation pour la cohabitation pacifique n’a encore été menée dans la zone depuis la résurgence de ce conflit qui oppose ces deux communautés depuis novembre 2020. Une mission d’évaluation rapide multisectorielle se rendra dans la zone de santé de Lubunga le 19 juillet afin d’évaluer les besoins des personnes déplacées et des familles d’accueil. Cette zone de santé est également affectée par une épidémie de rougeole (au moins 100 cas suspects de rougeole enregistrés par semaine depuis plus d’un mois). Le Territoire de Dimbelenge connait plusieurs autres conflits actifs (fonciers et lutte de pouvoir coutumier) pouvant causer une détérioration être prises afin de la situation humanitaire.

Kasai : Plus de 8 000 ménages ont besoin d’une assistance en relance agricole dans les zones de santé de Kakenge et Bena Leka

Plus de 8 000 ménages dans les zones de santé de Kakenge et de Bena Leka ont besoin d’un appui en relance agricole, selon le Cluster sécurité alimentaire. Ces ménages avaient perdu leurs moyens de subsistance, leurs semences et outils agricoles à la suite de conflits intercommunautaires. Plusieurs ménages des localités généralement pourvoyeuses de denrées alimentaires dans la zone ont perdu au moins une saison culturale, avec comme conséquence la raréfaction de la nourriture de base et une hausse sensible des prix sur les marchés. A l’amorce de la nouvelle saison agricole, le Cluster sécurité Alimentaire fait un plaidoyer pour soutenir ces communautés en relance agricole, afin de leur permettre d’affronter la crise alimentaire qui risque de prendre de l’ampleur dans cette zone.

Les conflits intercommunautaires qui ont touché simultanément Kakenge et Bena Leka entre juillet 2020 et mars 2021, avaient contraint environ 61 200 personnes à se déplacer et aggravé ainsi la sévérité des vulnérabilités de la population locale, notamment sur le plan alimentaire. Dans ces zones de santé, plus de 123 000 personnes sont en urgence alimentaire, selon l’analyse de l’IPC 19ème cycle d’avril 2021.

Kasaï Central : le paludisme, première cause de morbidité

Au premier semestre 2021, environ 512 700 cas de paludisme dont 279 décès ont été enregistrés dans le Kasaï Central, selon la Division provinciale de la santé (DPS). En 2020, à la même période, le nombre de cas était de 524 134, pour 472 décès. Sur les 21 maladies suivies hebdomadairement par la DPS du Kasaï Central, le paludisme occupe la première place sur le plan de la morbidité et de la létalité pathologique. Les zones de santé de Tshibala, Demba, Bena Leka, Luambo et Masuika sont les plus touchées. Grâce à l’appui de plusieurs bailleurs, la DPS continue à renforcer la prise en charge des malades malgré les multiples défis liés notamment au mauvais état des routes et aux ruptures récurrentes des stocks de médicaments dans les structures de santé difficiles d’accès.

REPONSE HUMANITAIRE

55 674 enfants ont été vaccinés contre la rougeole dans les zones de santé de Bena Dibele (25 727) et Kole (29 947) de la province du Sankuru entre le 15 et le 20 juin 2021 grâce aux efforts conjoints de la DPS et l’OMS. Avec plus de 377 cas dont 11 décès enregistrés depuis le début de l’année, la zone de santé de Kole est l’épicentre de la maladie, suivie de Bena-Dibele avec 265 cas dont 5 décès.

Selon la DPS, la zone de santé d’Ototo a enregistré 45 nouveaux cas de rougeole dont 5 décès au cours de la semaine épidémiologique 24 (14 au 20 juin 2021). Comparée aux semaines 21 (9 cas dont 0 décès), 22 (10 cas dont 0 décès) et 23 (0 cas), la zone de santé de Ototo a connu une forte hausse des cas de rougeole à la semaine 24. Avec l’appui de l’OMS, la DPS planifie une vaccination au tour des cas dans cette zone de santé qui va cibler près de 26 453 enfants.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.