Перейти к основному содержанию

Madagascar Grand Sud: Analyse de l’insécurité alimentaire aiguë et de la malnutrition aiguë de l’IPC, avril - décembre 2021 (Publié en mai 2021)

Страны
Мадагаскар
Источники
IPC
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

Une Dégradation de la Situation est Attendue Même Pendant la Période de Récolte

VUE D’ENSEMBLE

Une dégradation soutenue de la sécurité alimentaire sera observée dans le Grand Sud de Madagascar pour la période allant d’avril à décembre 2021 consécutive à l’insuffisance des pluies, à la hausse des prix des denrées alimentaires et aux tempêtes de sable. On s’attend à ce que la période de soudure commence plus tôt que d’habitude pour l’ année de consommation en cours, car les ménages épuiseront leurs faibles stocks alimentaires en raison d’une production très limitée. Pendant la période courante de l’analyse (avril à septembre 2021), qui débute par une période de récolte, 1,14 millions de personnes ont besoin d’une action urgente (Phase 3 de l’IPC ou plus).

Amboasary Atsimo est le district le plus affecté : classifié en Phase 4 de l’IPC (Urgence), 75% de sa population est en Phase 3 de l’IPC (Crise) ou plus et près de 14 000 personnes, soit 5% de la population analysee dans ce district, sont en situation de Catastrophe (Phase 5 de l’IPC). Ces dernières ont quasiment épuisé toute possibilité de recourir à des stratégies d’adaptation pour pouvoir accéder à la nourriture et au revenu. Ceci se traduit par un niveau de consommation alimentaire extrêmement inadéquate, aussi bien en termes de quantité que de qualité de nourriture consommée. Ce district est également en urgence nutritionnelle au regard des indicateurs nutritionnels.

Egalement en situation d’urgence (Phase 4 de l’IPC), les Districts d’Ambovombe, Ampanihy, Beloha et Tsihombe sont affectés par l’insécurité alimentaire aiguë avec 55% à 60% de leur population ayant besoin d’une action urgente pour protéger les moyens d’existence, réduire les déficits de consommation alimentaire et sauver des vies.

Pendant la période projetée allant d’octobre à décembre 2021, et correspondant à la pré-soudure, avec l’insuffisance des stocks alimentaires, l’inflation causée par le COVID-19, et les faibles opportunités de travail, la situation alimentaire se dégradera portant à 1,31 million le nombre de personnes en Phase 3 de l’IPC (Crise) et plus. La population en Phase 5 de l’IPC (Catastrophe) doublera dans le meme district d’Amboasary Atsimo, et le nombre de personnes en Phase 4 (Urgence) de l’IPC et plus dépassera le cap de 510 000 personnes. Le District de Betioky s’ajoutera à la liste des districts en Phase 3 de l’IPC (liste incluant Betroka, Bekily, et les 5 communes ed Taolagnaro 5).

La soudure du mois de février sera prolongée, et un court laps de temps la sépare de la soudure précoce de l’année de consommation 2021-2022. Les urgences nutritionnelles actuelles suivront cette tendance dégradée de l’insécurité alimentaire.