Skip to main content

Renforcement de la surveillance des maladies: réunion transfrontalière entre guinéens et maliens

Countries
Guinea
+ 1 more
Sources
WHO
Publication date
Origin
View original

La préfecture de Siguiri en Guinée vient d’abriter la réunion transfrontalière des responsables sanitaires guinéens et maliens. Cette réunion a regroupé les cadres des niveaux central et déconcentré des ministères de la Santé, de l’Environnement et de l’Elevage des deux pays, ainsi que les partenaires techniques et financiers. Elle était organisée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire du Ministère de la Santé de Guinée et son homologue du Mali avec l’appui technique et financier de l’OMS.

Recommandation du Règlement sanitaire international

Cette réunion transfrontalière avait pour objectif de renforcer la collaboration et la coordination sous régionale dans la lutte contre les maladies à potentiel épidémique. En effet, des épidémies comme la Covid-19, Ebola, la fièvre Lassa, la poliomyélite ou la fièvre jaune constituent une menace pour la sécurité sanitaire des populations des deux pays. Pour y faire face, les systèmes de santé guinéen et malien doivent davantage renforcer la surveillance des maladies à potentiel épidémique dans le cadre de la préparation et la réponse aux situations d’urgence, tel que recommandée par le Règlement sanitaire international (RSI).

Au cours de cet atelier, les deux pays ont partagé leur profil épidémiologique, le modèle de surveillance avec les différents niveaux d’intervention de la pyramide sanitaire, les procédures de contrôle aux points d’entrée et de contrôle. Ils ont aussi échangé leurs expériences dans la surveillance des maladies à potentiel épidémique, la riposte contre la COVID-19 et Ebola, ainsi que les dispositifs de surveillance et les mécanismes de coordination à mettre en place entre les Etats de la sous-région.

Préserver les acquis, et s’inspirer des bonnes pratiques

Les participants ont reconnu les acquis spécifiques à chaque pays et saluer la collaboration transfrontalière et régionale, le partage des informations et la coordination des actions de part et d’autre de la frontière guinéo-malienne lors de l’épidémie de la Maladie à Virus Ebola de 2014-2016 en Afrique de l’Ouest et celle récente déclarée en Guinée, le 14 février 2021. Les bonnes pratiques spécifiques à chaque pays et qui peuvent être reproduits ont été également partagés. Par ailleurs, des actions prioritaires ont été définies pour les prochaines étapes.

Le Dr Mamadou Oury Baldé, chargé des urgences et action humanitaire, a, au nom du Représentant de l’OMS en Guinée souligné que « Aucun système de santé n’est suffisamment préparé à faire en sorte qu’il n’y ai jamais d’épidémie. En revanche, tout système de santé doit se donner suffisamment de moyens et de structures capables de prévenir et atténuer l’impact d’une urgence sanitaire, en termes de vies humaines et de souffrance ».

Le Chef de cabinet du gouvernorat de Kankan, Almamy Symbaly Camara a loué « les efforts de l’OMS dans la double riposte contre la COVID-19 et Ebola en Guinée et travaille pour donner au pays un système de santé résilient. Il a indiqué que cette réunion transfrontalière est porteuse d’un lendemain meilleur pour contrer la propagation des épidémies ».

For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:

Pr Georges Alfred KI-ZERBO Représentant de l’OMS en Guinée Email : kizerbog@who.int

Issiaga KONATE Communication and health promotion officer Email : konatei@who.int