Перейти к основному содержанию

Point sur la situation alimentaire au Sahel (PSA) Bulletin mensuel d’information sur le prix des céréales : Niger - Mali - Burkina Faso - Suivi de campagne n° 242 – juin 2021

Страны
Мали
+ 2
Источники
Afrique Verte
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

Début juin, la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est à la stabilité au Mali, variable au Burkina et au Niger.

Synthèse par pays :

  • Au Niger l’évolution des prix est variable selon les produits. Elle est à la hausse pour le maïs, à la stabilité pour le riz, variable pour le mil et le sorgho. Les hausses ont été enregistrées pour : i) le mil à Zinder, Tillabéry et Niamey (+2%) ; ii) le sorgho à Zinder et Maradi (+4%) ; et iii) le maïs à Maradi (+6%), Dosso (+4%), Agadez (+3%), et à Zinder et Niamey (+2%). Quelques cas de baisse ont été enregistrés pour le riz à Zinder et Niamey (-2%), pour le sorgho à Tillabéry (–8%) et à Niamey (-7%).

  • Au Mali l’évolution des prix des céréales est caractérisée par la stabilité, par rapport au mois précédent, ponctuée de quelques cas de hausse et de baisse. Les hausses ont été observées pour le riz importé (+3%) et le maïs (+3%) sur le marché de Bamako, et pour le mil (+2%) celui de Gao. Un seul cas de baisse a été observé sur le marché de Mopti pour le mil (-3%). Ailleurs, les prix sont restés stables pour toutes les spéculations. Il est à noter que le maïs continue à être absent à Mopti et Ségou, de même que le riz importé à Tombouctou

  • Au Burkina l’évolution des prix des céréales est à la stabilité pour le riz et variable pour les céréales sèches. Les hausses ont été enregistrées pour : i) le mil à Fada (+5%), Pouytenga et Dori (+2%) ; ii) le sorgho à Dori (+11%), Dédougou (+10%), Ouagadougou (+9%) et Nouna (+3%) ; et iii) le maïs à Dédougou et Fada (+9%), Nouna (+6%), Kongoussi (+3%) et Dori (+2%). Deux cas de baisse ont été enregistrés pour le mil à Dédougou (-5%) et pour le sorgho à Bobo (-5%). Ailleurs, les prix restent stables.