Aller au contenu principal

En partenariat avec l'OIM, la CCNUCC et le PNUE, UNOWAS lance un groupe de travail régional des Nations Unies sur le changement climatique, l'environnement, la sécurité et le développement en Afrique de l'Ouest

Pays
Monde
+ 17
Sources
UNOWAS
Date de publication
Origine
Voir l'original

Le Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (UNOWAS), en partenariat avec le Bureau de l'Afrique de l'Ouest et du Centre de l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), le Centre Régional de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) ont lancé, le jeudi 10 juin, un groupe de travail régional des Nations Unies sur le changement climatique, l'environnement, la sécurité et le développement en Afrique de l'Ouest.

Le lancement du Groupe de travail régional fait partie des initiatives de l'UNOWAS suite à la demande du Conseil de sécurité des Nations Unies d’entreprendre une évaluation des risques dans la sous-région afin d'examiner les « incidences négatives du changement climatique » et d'aider les gouvernements et le système des Nations Unies à relever ces défis.

L'objectif du Groupe de travail régional des Nations Unies est de combiner les connaissances et expertise de ses membres pour promouvoir une réponse intégrée et harmonisée face aux risques liés au changement climatique en coordination avec la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), en alliant le développement de la politique régionale avec les actions locales et nationales.

« Le changement climatique est une priorité absolue pour les Nations Unies. Il affecte négativement tous les aspects de nos sociétés », a déclaré, dans son discours d’ouverture, la Représentante Spéciale Adjointe du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel, Mme Giovanie Biha. Le mandat de l'UNOWAS est axé sur la prévention des conflits mais, « chacun d'entre vous aura des points d'entrée différents pour lutter contre le changement climatique en fonction de ses mandats respectifs. C'est l'essence de ce groupe de travail régional : la complémentarité des Nations Unies et la coopération régionale avec la CEDEAO » a-t-elle spécifié.

M. Christopher Gascon, Directeur régional du Bureau de l'OIM pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre a souligné que « le Groupe de travail doit permettre de documenter, soutenir et concevoir des solutions concrètes avec les communautés et les populations de cette région, y compris les migrants ». « S'il est extrêmement important de continuer à produire des connaissances transversales sur les liens entre les conflits et le changement climatique dans la région, il est également important de mobiliser la dimension environnementale comme une opportunité », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le conseiller principal de la CCNUCC sur les parties prenantes et le soutien régional, M. Luca Busa, a souligné l'engagement de son organisation en faveur de « sa politique de multilatéralisme inclusif qui garantit que tous les secteurs de la société jouent leur partition dans le processus de la CCNUCC afin d’encourager leur ambition et action climatique dans une unité d'objectifs. » « Et ce groupe de travail aidera certainement à atteindre ce but », a-t-il déclaré.

Dans la même veine, Mme Elizabeth Sellwood, chef de l'unité de sécurité environnementale du PNUE, a souligné que « les risques pour la sécurité climatique étant multidimensionnels, il est essentiel de changer notre façon de travailler ; ce groupe de travail favorisera non seulement une plus grande collaboration entre les secteurs et les communautés de pratique au niveau régional, mais soutiendra également le développement d'approches intégrées qui tirent parti des mandats, de l'expertise spécifique et de la valeur ajoutée de tous les partenaires des Nations Unies. »

Réitérant le caractère central d'une approche coordonnée et efficace pour lutter contre l'impact du changement climatique dans la sous-région, la Représentante spéciale adjointe a souligné l'importance d'aligner ce nouveau Groupe de travail régional sur la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel (UNIS) afin de maximiser les synergies avec le Bureau du Coordonnateur spécial pour le développement au Sahel.

Les partenaires des Nations Unies ont exprimé leur volonté de s'engager auprès du Groupe de travail, tout en soulignant la nécessité de s'appuyer sur les programmes et activités déjà existants aux niveaux national et régional, pour capitaliser sur les bonnes pratiques, y compris celles des autres régions.

Les membres ont convenu de concrétiser davantage les termes de référence du Groupe et de consacrer les prochaines réunions sur, entre autres, le soutien intégré des Nations Unies à l'élaboration des politiques de la CEDEAO sur le changement climatique ; la complémentarité du Groupe de travail avec les piliers Sécurité, Gouvernance et Résilience de la SINUS ; la présentation par la CCNUCC sur la COP 26 et ses implications en Afrique de l'Ouest ; la présentation par le Mécanisme de Sécurité Climatique sur ses services et ses engagements.

Bureau de la Communication Stratégique et de l’Information Publique / Strategic Communications and Public Information Office

Kouider Zerrouk, Chef de bureau / SCPIO Chief – (+221) 33 869 85 60 / 77 332 49 28 – zerrouk@un.org

Angelita Mendy Diop, Chargée de communication / Public Information Officer– (+221) 33 869 85 47 / 76 721 78 92 – mendya@un.org