Saltar al contenido principal

RDC : Caritas Congo Asbl et Caritas Norvège engagées dans l’appui à la prévention, à l’atténuation de l’impact socio-économique et à la veille contre la COVID-19 dans les 5 Provinces les plus affectées

Países
RD del Congo
Fuentes
Caritas
Fecha de publicación
Origen
Ver original

Bukavu, le 14 avril 2021 (caritasdev.cd) : Contribuer à la réduction de la propagation et de l’atténuation des répercussions socio-économiques négatives de COVID-19 sur les communautés vulnérables, tel est l’objectif global d’un projet de la Caritas Congo Asbl. Il s’agit du Projet d’appui à la prévention, à l’atténuation de l’impact socio-économique et à la veille contre la pandémie de COVID-19 dans les 5 provinces les plus affectées en RDC (PRAIVEC-RDC). Sont ciblées, les provinces de KINSHASA, Kongo Central, Haut-Katanga, Nord-Kivu et Sud-Kivu.

Un « comité multi-acteurs de Prévention, de Riposte et de Veille contre la COVID-19 » installé dans chaque Zone de Santé

Financé par l’Agence Norvégienne pour le Développement International (NORAD), à travers la Caritas Norvège, d’une durée de six mois ( de décembre 2020 à mai 2021), ce projet est mis en œuvre par huit de ses Caritas diocésaines concernées : Caritas Lubumbashi dans la Zone de Santé (ZS) de Kikula à Likasi ; Caritas Kinshasa dans la ZS de BIYELA dans la commune de Kimbanseke ; Caritas Kisantu , dans la ZS de MASA / Territoire de Kasangulu ; Caritas Kindu dans la Zone de Santé de Samba ; Caritas Butembo-Beni dans la ZS de Musienene dans Lubero ; Caritas Bukavu-BDOM dans la ZS de Nyantende dans Walungu ; Caritas Uvira et Caritas Goma dans la Zone de Santé de Karisimbi.

Le projet a installé dans chaque Zone de Santé un « comité multi-acteurs de Prévention, de Riposte et de Veille contre la COVID-19 ».

Principaux résultats attendus

Trois principaux résultats sont attendus de ce projet. Primo, les communautés locales, les acteurs étatiques et non-étatiques sont mobilisés et engagés dans la prévention contre l’expansion territoriale et la propagation de la COVID-19 au sein de la population. Secundo, la nourriture d’urgence est assurée aux patients de COVID-19, à leurs ménages et à leur personnel de de santé. Tertio, les personnes les plus vulnérables aux conséquences socio-économiques de la COVID-19 ont accès à la nourriture et ont amélioré leurs moyens de subsistance.

RDC : 28.665 cas de Covid-19

Pour rappel, depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020 en RDC, le cumul des cas est de 28.665, dont 28.664 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 745 décès et 25.841 personnes guéries (bulletin du lundi 12 avril 2021).

Guy-Marin Kamandji