Aller au contenu principal

Bulletin sur le criquet pèlerin No. 510 (5 Avr 2021)

Pays
Éthiopie
+ 49
Sources
FAO
Date de publication
Origine
Voir l'original

La recrudescence commence à décliner rapidement

La recrudescence en cours a montré en mars des signes de déclin significatif avec les essaims de Criquet pèlerin qui continuent à diminuer au Kenya, en Éthiopie et en Somalie en raison de la poursuite des opérations de lutte et de la faiblesse des précipitations

Les essaims sont restés immatures, dans l’attente des pluies printanières nécessaires à la maturation et à la ponte. Bien que cela puisse encore se produire en avril, les précipitations inférieures à la normale prévues au printemps limiteraient la reproduction à certaines parties du nord du Kenya et du sud de l'**Éthiopie** et à une échelle bien moindre que l'année dernière. Si à ces prévisions sont suivies par de faibles précipitations estivales dans le nord-est de l'**Éthiopie**, alors la situation relative au Criquet pèlerin devrait revenir à la normale.

Une reproduction limitée à partir des restes de précédents essaims a eu lieu dans le nord-est de la Tanzanie.

Bien que les infestations hivernales aient diminué de part et d’autre de la mer Rouge, des éclosions tardives ont eu lieu et des bandes larvaires se sont formées au Soudan. Plus important encore, des éclosions généralisées et la formation de bandes larvaires ont eu lieu dans l'intérieur de l'**Arabie saoudite**où les opérations de lutte combinées à des conditions sèches et chaudes plus tôt que la normale devraient permettre de réduire ces infestations. En outre, des vents forts ont porté quelques petits essaims matures au Koweït et dans le sud-ouest de l'Iran. Cela pourrait conduire à des éclosions et à la formation de bandes dans le sud-ouest de l'Iran en avril et mai.

La situation est restée calme dans les autres régions et on ne s’attend à aucun développement significatif.