Skip to main content

COVID-19 : Des leçons pas toujours apprises … Note de Réflexion N°13

Countries
World
+ 8 more
Sources
Groupe URD
Publication date
Origin
View original

INTRODUCTION

En 2010, sur demande du ministère de la Défense, nous avons produit un rapport intitulé Cartographie des risques non intentionnels futurs dans lequel nous explorions les risques sanitaires à venir : plusieurs pages dans lesquelles ont pouvaient lire ce qui allait arriver. Nous n’étions pas les seuls à tirer l’alerte. Nous avons depuis longtemps parcouru les théâtres des grandes crises sanitaires : choléra en Haïti, en Somalie, au Tchad et au Yémen, Ebola en Guinée, Sierra Léone, Libéria et République démocratique du Congo, apprenant toujours plus sur ces crises et les enjeux de leur gestion.

En septembre 2019, lors nos 13es Universités d’automne de l’humanitaire (UAH), nous évoquions les conséquences possibles d’un effondrement systémique. De ce face-à-face entre « collapsologues » et « gestionnaires des catastrophes » avaient émergé des scénarios très proches de celui que nous vivons depuis janvier 2020 à cause de la pandémie actuelle. La capacité à tirer les leçons de crises précédentes et les adapter à tout nouveau contexte apparaissait alors clairement comme l’une des clés de la gestion des catastrophes - y compris sanitaires - à venir. Nous nous y sommes attelés très vite avec la production d’une première série de messages clés et la mise en place d’un « Observatoire COVID-19 ». Dans ce cadre, nous avons dès mars 2020 produit un compendium des leçons tirées des grandes crises sanitaires. Puis à fur et à mesure, nous avons publié des notes sur des sujets aussi variés que la décision face à l’incertitude, les enjeux de détection et d’alerte, la prise en compte des impacts socioéconomiques, mais aussi politiques de la pandémie, etc. Aujourd’hui, nous savons que nous allons devoir vivre durablement avec le virus même si la solution tant espérée du vaccin, comme pour Ebola, va changer la donne. En septembre 2021, les Universités d’automne de l’humanitaire (UAH) « ce que la pandémie nous dit » était de fait un « RETEX » (retour d’expérience) de large ampleur.

Cette nouvelle note de réflexion se veut une contribution à la fois conclusive et prospective, essayant d’analyser ce que les crises sanitaires du passé nous ont dit, ce que nous n’avons pas toujours voulu entendre et ce qui aurait pu être utile.