Перейти к основному содержанию

Point sur la situation alimentaire au Sahel (PSA) Bulletin mensuel d’information sur le prix des céréales : Niger - Mali - Burkina Faso - Suivi de campagne n° 238 - février 2021

Страны
Мали
+ 2
Источники
Afrique Verte
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

Synthèse par pays :

  • Au Niger l'évolution des prix est à la hausse pour les céréales sèches et à la stabilité pour le riz. Les hausses ont été enregistrées pour : i) le mil à Zinder (+20%), Maradi (+14%), Agadez (+9%), Tillabéry (+4%) et Niamey (+2%), ii) le sorgho à Zinder (+11%), Dosso (+10%) et Maradi (+3%) et, iii) le maïs à Niamey (+17%), Dosso et Tillabéry (+15%), Maradi (+10%), Agadez (+8%) et Zinder (+7%). Aucune baisse n'a été enregistrée.

  • Au Mali l'évolution des prix des céréales est très contrastée. Elle se caractérise par une stabilité ponctuée de fluctuations à la hausse, ce qui est paradoxale en cette période de récolte/battage. Quelques rares cas de baisse ont été enregistrés pour : i) le mil à Kayes (-10%), ii) le sorgho à Kayes également (-7%) et iii) le riz local à Mopti et Bamako (-7%). Les variations à la hausse sont observées pour : i) le mil à Sikasso (+25%), Ségou (+7%) et Bamako (+4%) ; ii) le sorgho à Sikasso (+43%), Ségou (+11%) et Bamako (+9%) ; iii) le maïs à Sikasso (+25%), Bamako (+8%), Ségou et Mopti (+7%) et iv) le riz local à Ségou et Sikasso (+6%). On observe une stabilité générale des prix des céréales sur les marchés de Gao et de Tombouctou. Par ailleurs, le riz importé qui fait sa réapparition sur le marché de Ségou reste stable sur tous les marchés.

  • Au Burkina l'évolution des prix des céréales est à la hausse pour les céréales sèches, notamment le sorgho et le maïs, et à la stabilité pour le riz. Les hausses ont été enregistrées pour : i) le mil à Dédougou (+6%) et à Nouna (+3%), ii) le sorgho à Ouagadougou et Pouytenga (+14%), à Dédougou et Nouna (+8%), à Fada (+4%) et à Dori (+3%), iii) le maïs à Bobo (+24%), à Pouytenga (+18%), à Ouagadougou (+13%), à Fada (+12%), à Dédougou et Nouna (+7%) et à Dori (+3%). Seul le mil a enregistré une baisse à Dori (-7%).