Saltar al contenido principal

Rapport mensuel de monitoring de protection, Région de Diffa (Communes de Diffa, Chétimari, N’guigmi, Gueskerou, Maine-Soroa, Toumour, Kabléwa, Foulatary) Janvier 2021

Países
Níger
+ 1
Fuentes
USAID
+ 5
Fecha de publicación
Origen
Ver original

APERCU DE L’ENVIRONNEMENT SECURITAIRE ET DE PROTECTION

La situation sécuritaire de la région de Diffa est demeurée calme, mais imprévisible en janvier 2021. La tendance au maintien de la pression des éléments des GANE sur les populations civiles et les cibles et objectifs militaires observés déjà en fin d’année 2020, restent d’actualité.
C’est ainsi que l’après-midi du 13 janvier 2021, entre Djaboulam et Maniram, dans la commune de Bosso, de violents affrontements ont opposé deux (02) factions rivales des GANE, avec plusieurs morts. Les rescapés se seraient cachés non loin de Garin Wanzam, dans la commune de Gueskerou. Ce même jour, un (01) piroguier et deux (02) techniciens de la Compagnie de téléphonie mobile Airtel ont été enlevés à Gueskerou, de retour d’une mission d’entretien.

La problématique des engins explosifs improvisés (EEI) se pose avec autant d’acuité que les mois précédents. En témoigne les deux (02) incidents d’envergure survenus au cours du mois de rapportage. En effet, alors qu’ils s’étaient lancés à la poursuite des auteurs d’une incursion contre le poste militaire de Chetima Wangou dans la commune de Chétimari, des éléments des forces de défense et de sécurité (FDS) sont tombés sur un engin explosif improvisé (EEI) dans l’après- midi du 18 janvier 2021. Quatre (04) d’entre eux en sont morts et huit (08) autres blessés. Le second incident du genre s’est produit le 29 janvier 2021 alors qu’en pleine reconnaissance militaire pédestre, des membres des forces de défense et de sécurité (FDS) ont sauté sur un engin explosif improvisé (EEI). Un (01) soldat a perdu la vie et trois (03) autres blessés dont un (01) se trouve dans un état critique.

En conséquence, les équipes en charge du monitoring de protection des acteurs ANDDH, DRC et IRC ont collecté et rapporté 53 incidents de protection ayant fait 185 victimes.
En ce qui concerne les mouvements des populations, 656 ménages de 3 637 personnes ont effectué des mouvements inter- sites. 9 autres ménages de 58 personnes, en provenance de Kangarwa (Nigéria) se sont installés au quartier Festival de Diffa.
Dans ce contexte sécuritaire précaire et fragilisé, la pandémie de la COVID-19 continue de focaliser les attentions des communautés, des autorités et des acteurs humanitaires, les obligeant à adapter leurs actions aux mesures barrières édictées.