Перейти к основному содержанию

Evaluation Rapide Multisectorielle (ERM) dans la localité de Wamaza, Province du Maniema, République Démocratique du Congo, 14 - 15 octobre 2020

Страны
ДР Конго
Источники
REACH
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

Contexte

Le 5 octobre 2020, des pluies diluviennes et des vents violents se sont abattus sur la localité de Wamaza, située dans la zone de santé (ZS) de Salamabila (Territoire de Kabambare, Province du Maniema). La ZS de Salamabila est particulièrement touchée par les catastrophes naturelles. En effet, la commune rurale de Salamabila, située dans la même ZS avait été affecté entre le 30 septembre et le 1er octobre. De plus, d’autres localités ont été affecté par ces vents violents et pluies diluviennes le 5 octobre : celles de Kailo, de Mitumba ou encore de Kangwangwa. Plusieurs zones de la Province du Maniema sont affectées de façon récurrente par ces intempéries depuis cinq ans. Ces intempéries se déroulaient généralement à la fin de la saison sèche ou en début de saison des pluies.

Ces phénomènes, récurrents dans la ZS, entraînent une détérioration des conditions de vie des ménages, à laquelle contribuent également des conflits liés à l’exploitation des ressources minières dans la ZS. Le Plan de Réponse Humanitaire de 2020 rapporte une continuelle dégradation de la situation humanitaire dans la ZS, notamment dû à des incursions de groupes armés dans la zone, provoquant des mouvements de population et des incidents de protection.

Méthodologie

En réponse à une alerte publiée par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH ou OCHA - acronyme anglais pour Office for the Coordination of Humanitarian Affairs) sur la plateforme Ehtools le 12 octobre 2020, REACH a réalisé une évaluation rapide multisectorielle (ERM) couvrant la localité de Wamaza. Afin d’obtenir des informations sur les impacts et les besoins humanitaires suite aux intempéries qui ont touché la localité, 16 entretiens ont été réalisé à distance avec des IC entre le 14 et le 15 octobre 2020. Les résultats présentés ci-dessous sont des fréquences de citation de réponses des IC interrogés, et doivent être considérés comme indicatifs seulement.

En raison du contexte sécuritaire, il a été décidé de réaliser la collecte de données à distance, via des entretiens téléphoniques avec des informateurs clés (IC) sélectionnés selon les critères suivants : en fonction de leur connaissance détaillée, approfondie et récente (de moins d’un mois) de la situation humanitaire dans la localité évaluée, ainsi qu’en se fondant sur leur fonction (chef de village, leader, etc.) et/ou sur leur emploi (administratif, organisation non-gouvernementale (ONG), marchand). Ces IC ont également fourni les contacts d’autres IC pertinents dans ces localités difficiles d’accès (méthode d’échantillonnage en « boule de neige »), qui ont aussi été contactés par téléphone.

Besoins prioritaires

L’abri était le premier besoin prioritaire le plus fréquemment rapporté par les IC (14/16)
D’importantes destructions d’abris ont été rapportées par les IC pour la localité de Wamaza suite à la catastrophe naturelle (voir section Abris et AME ci-dessous).

Les articles ménagers essentiels (AME) était le second besoin prioritaire le plus fréquemment rapporté par les IC (9/16)
D’importantes perte d’AME ont été observées par les IC dans la localité, suite à la crise et à la perte d’abris (voir section Abris et AME ci-dessous)

La nourriture était le troisième besoin prioritaire le plus fréquemment rapporté par les IC (9/16)
Les proportions de cultures et de champs endommagés suite à la crise rapportées par les IC sont importantes (voir section Sécurité Alimentaire ci-dessous).