Aller au contenu principal

Importance de la langue dans les réponses aux crises sanitaires en RDC : dixième épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo : enseignements tirés pour la onzième épidémie sur l'adaptation aux besoins linguistiques des communautés

Pays
RD Congo
Sources
TWB
Date de publication

Les experts en santé engagés dans la réponse à la onzième épidémie ont des leçons à tirer des précédentes épidémies de la maladie à virus Ebola (MVE). Le présent document souligne la nécessité pour les intervenants d’établir une plus grande confiance avec les communautés qu’ils servent et reconnaît le rôle fondamental de la langue dans ce processus.

Les trois épidémies (neuvième, dixième et onzième) de la maladie à virus Ebola se sont succédé de façon très rapide. Les intervenants de la onzième épidémie doivent donc tenir compte des enseignements tirés de ces épidémies. Les recherches et l’expérience de Translators without Borders (TWB) en matière de soutien aux communicateurs des risques dans la réponse aux épidémies montrent que les intervenants devraient s’évertuer de manière particulière à établir la confiance avec les communautés. Les experts en santé publique impliqués dans la réponse à la onzième épidémie pourront s’inspirer des progrès réalisés en matière de développement des traitements et des vaccins. Toutefois, ces avancées seront seulement efficaces si les communautés les acceptent. Ce rapport attire l’attention des intervenants sur le fait que la langue est importante pour établir la confiance avec les personnes touchées par le virus Ebola et d’autres épidémies et pour une communication efficace avec ces dernières.

Le présent rapport est divisé en trois parties :

Partie I

Bilan de la dixième épidémie d’Ebola : Cette partie donne un aperçu de l’évolution de la dixième épidémie d’Ebola dans les zones de santé et les communautés linguistiques.

Partie II

Langues locales et communication localisée : Dans cette partie, il est question des résultats de la recherche de TWB sur la langue et la communication lors de la dixième épidémie d’Ebola dans l’est de la RDC.

Partie III

Leçons et outils pour la réponse à la onzième épidémie d’Ebola et les futures

Ce que vous devez absolument savoir :

  • Les personnes susceptibles de contracter le virus Ebola ont besoin d’informations afin de se protéger et de protéger leur famille. Des informations qu’elles ne comprennent pas ne les aideront point. Elles ont besoin d’informations précises dans un langage clair, dans une langue locale, dans un format qu’elles comprennent, et provenant de sources crédibles.

  • Lors de la dixième épidémie d’Ebola en RDC, l’utilisation du français et du swahili que bon nombre de la population locale ne comprenaient pas, a exacerbé la méfiance entre les agents de santé et les communautés, entravant ainsi les efforts de sensibilisation aux vaccins.

  • En général, les barrières linguistiques constituent le plus grand défi pour les femmes, les personnes âgées et les autres groupes vulnérables lorsqu’il s’agit d’obtenir les informations dont ils ont besoin.

  • Étant donné que l’utilisation de la langue et les préférences en matière d’information varient selon les régions, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer les approches les plus efficaces en matière de communication des risques et d’engagement communautaire pour la réponse à la onzième épidémie d’Ebola.