Перейти к основному содержанию

Point sur la situation alimentaire au Sahel (PSA) Bulletin mensuel d’information sur le prix des céréales : Niger - Mali - Burkina Faso - Suivi de campagne n° 237 - janvier 2021

Страны
Мали
+ 2
Источники
Afrique Verte
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

Synthèse par pays :

  • Au Niger l’évolution des prix est variable selon les produits. La tendance est à la hausse pour le mil et le maïs, à la stabilité pour le sorgho et le riz, avec quelques cas de baisse pour le riz. Les hausses ont été enregistrées pour : i) le mil à Maradi (+11%), à Dosso (+10%), à Niamey (+7%) et à Tillabéry (+4%) ; ii) le sorgho à Tillabéry uniquement (+2%) ; iii) le maïs, à Zinder (+13%), à Niamey (+6%) et à Maradi, Dosso et Tillabéry (+5%). Quelques cas de baisse ont été enregistrés pour le riz : - 6% à Maradi et Agadez, et -2% à Zinder.

  • Au Mali la tendance de baisse saisonnière des prix se poursuit notamment pour le mil et sorgho. En ce qui concerne le riz et le maïs, la tendance générale est à la stabilité ponctuée de quelques cas de hausse. C’est ainsi que la baisse est observée pour : i) le mil à Bamako (-30%), à Sikasso (–20%), à Mopti (-3%) et à Gao (-2%) ; ii) le sorgho à Sikasso (-13%), Kayes et Mopti (-6%) et Bamako (-4%) ; iii) le maïs est en baisse à Mopti uniquement (-6%). Des hausses sont observées pour le maïs à Kayes (+11%) et le riz importé à Sikasso (+5%) et Kayes (+3%). Ailleurs, les prix restent stables. On observe l’absence continue du riz importé à Ségou et Tombouctou.

  • Au Burkina la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est variable selon les produits. Elle est à la baisse pour le mil, à la hausse pour le maïs, à la stabilité pour le riz et variable pour le sorgho. Les mouvements à la baisse ont été observés pour : i) le mil à Dédougou (-11%), Ouagadougou et Bobo (-10%), Nouna (-8%), Dori (-6%), Fada (-5%) et Kongoussi (-3%), ii) le sorgho à Bobo et Fada (-4%) et à Dori (-3%), iii) le maïs à Dori et Kongoussi (-6%), et iv) le riz à Ouagadougou (-10%). Les hausses ont été enregistrés pour : i) le sorgho à Pouytenga (+12%), Nouna (+8%) et Ouagadougou (+4%), ii) le maïs à Pouytenga (+8%), Ouagadougou (+7%) et à Dédougou et Nouna (+4%).