Saltar al contenido principal

République démocratique du Congo - Note d’informations humanitaires pour les provinces du Bas-Uélé, du Haut-Uélé, de l’Ituri et de la Tshopo (Du 03 au 14 janvier)

Países
RD del Congo
+ 1
Fuentes
OCHA
Fecha de publicación
Origen
Ver original

Ce rapport a été produit par OCHA Bunia en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il est publié par OCHA et couvre la période du Du 03 au 14 Janvier 2021.

FAITS SAILLANTS

  • Plus de 64 000 personnes en attente d’assistance humanitaire dans la zone de Byakato depuis plus d’un semestre

  • Quatorze civils portés disparus dans la zone de Tchabi et Boga

1. Mise à jour sur la peste en Ituri

Du 1er janvier 2020 au 10 janvier 2021, la province de l’Ituri a enregistré un cumul de 469 cas dont 31 décès, soit une létalité de 6,6% dans huit zones de santé (Biringi, Rethy, Aru, Aungba, Logo, Rimba, Kambala et Linga). Malgré la prise en charge, la courbe de la maladie reste toujours ascendante depuis la semaine 52 (fin décembre 2020) à la première semaine de 2021, notamment dans la zone de Biringi. La mission d’investigation effectuée en décembre dans cette localité recommande de renforcer la riposte afin d’endiguer la propagation de l’épidémie. Malgré tout, pour des effets durables, il faudra mener des activités permanentes d’hygiène et d’assainissement des habitats et alentours, de sensibilisation de la communauté sur la peste, la désinsectisation régulière des ménages, etc. dans les zones affectées.

2. Environ 14 civils enlevés en territoire d’Irumu

Des présumés éléments du groupe armé Forces alliées démocratiques (ADF) ont enlevé plus d’une dizaine de civils dans les villages de Batonga et Malibongo (environ 130 km au sud-est de Bunia, Chefferie de Banyali Tchabi) dans la nuit du 6 au 7 janvier, selon la société civile locale. Dans la zone voisine de Boga, quatre personnes ont été également enlevées par le même groupe armé dans le village Nyalibou (15 Km S de Boga) le 6 janvier. En plus de ces kidnappings, des sources ont fait état de l’incendie de nombreuses maisons.

3. Afflux des ressortissants centrafricains dans la province du Bas-Uélé

L’insécurité observée suite aux violences électorales en République Centrafricaine (RCA) a entrainé un afflux de ressortissants centrafricains dans la localité de Ndu, dans la province du Bas-Uélé. A la première semaine de janvier, plus de 15 000 réfugiés centrafricains ont été enregistrés. Cette récente arrivée rend encore plus vulnérable la communauté autochtone (environ 3 500 personnes), qui subit déjà des pressions sur ses maigres moyens de subsistance.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.